Le Salon international de développement de l’élevage Tadla-Azilal prône les retombées de l’élevage

Le Salon international de développement de l’élevage Tadla-Azilal prône les retombées de l’élevage

Aujourd’hui l’acte II de cet évènement a lieu du 17 au 21 septembre avec toujours une seule ambition : être meilleure que l’édition passée. La ferme de l’Association des éleveurs du Tadla abrite ce salon dont l’aire d’exposition s’étend à 7.700m2 pour un total d’exposants répartis sur cinq pôles différents que sont le pôle institutionnel et sponsoring, le pôle élevage, le pôle concours, le pôle services, produits et matériels d’élevage et enfin le pôle machinisme.

Si le Sideta, ce rendez-vous incontournable de la rentrée a pu attirer 80.000 visiteurs lors de la première édition, il compte cette année en attirer un peu plus (100.000). Pour ce faire, le Salon compte sur la richesse du programme préparé en cette occasion. Présentations animales, concours, innovations techniques, rencontres d’affaires, animations professionnelles et conférences sont  au cœur de l’actualité agricole.

Le Salon n’a pas désempli et le public, invité gratuitement, qui est arrivé en grande masse dès la première journée, en a été enchanté. Cela a fait la joie des exposants qui, à l’unanimité, ont déclaré : «l’ambiance est bonne, le public professionnel est au rendez-vous, et nous avons pu prendre des contacts qualifiés». Outre la valorisation des richesses du secteur de l’élevage et des filières animales à l’échelle nationale et internationale, «ce Salon verra l’exposition des dernières innovations techniques et technologiques en matière de conduite et de mécanisation des activités d’élevage», a fait savoir le président du Salon, Abderrahim Chatbi. Installé dans la région de Tadla-Azilal, berceau national des plus grandes races à viande bovines, le Sideta est une vitrine exceptionnelle de l’élevage marocain. Ladite région ne se cantonne pas à une simple organisation de Salon mais elle contribue activement à la réussite du Plan Maroc Vert.

Ce dernier place le secteur de l’élevage comme étant une filière à fort potentiel de développement. Tadla-Azilal participe activement à l’économie marocaine. Grâce à son cheptel estimé à 2.684.000 têtes, la région produit annuellement jusqu’à 210 millions litres de lait (19% des besoins nationaux) et produit 41 millions de tonnes de viande par an.  C’est ainsi que le PMV s’appuie en grande partie sur cette région et vise un développement important de la production laitière en augmentant la production de 1,8 milliard de litres en 2009 à 5 milliards en 2020. Pour les viandes rouges, la production devrait atteindre plus de 500.000 tonnes en 2020.

Auréolé de la réussite de la première édition, le Sideta, à sa deuxième apparition, a révélé l’énorme potentiel socio-économique de la région de Tadla-Azilal et de son secteur de l’élevage. Il a par ailleurs contribué à combler les besoins de ce secteur et de cette région en matière événementielle mais également en termes d’image en réclamant ses droits de visibilité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *