Le Vatican contraint de mettre ses euros en circulation

Le Vatican contraint de mettre ses euros en circulation

 

Pour la première fois depuis le passage à l’euro en janvier 2002 et sous la contrainte d’une décision européenne, le Vatican met en circulation sa monnaie, jusqu’alors réservée aux collectionneurs, a constaté jeudi l’agence d’informations religieuses i.media. La mise en circulation est cependant très limitée puisque les pièces concernées, uniquement celles de 50 centimes, ne sont distribuées que dans les commerces situés dans l’enceinte du Vatican, accessibles à un nombre très restreint de personnes. En outre, les caissiers de ces commerces – le supermarché, la poste ou la station essence – ne sont autorisés à donner que deux exemplaires de la pièce à l’effigie de Benoît XVI et portant l’inscription «Città del Vaticano 2010», a constaté i.media. Les pièces émises par le Vatican n’étaient jusqu’à présent commercialisées que par le Vatican lui-même. Réservées aux collectionneurs, elles constituaient une appréciable source de revenus pour l’Etat papal: ainsi, la dernière série, d’une valeur réelle de 3,88 euros, est vendue 30 euros. Mais la Commission européenne a souhaité faire revenir le Vatican dans le droit commun. Une convention monétaire signée le 17 décembre 2009 à Bruxelles entre le Vatican et l’Union européenne stipule ainsi qu’ «au moins 51 %» des pièces frappées par le Vatican doivent être mises en circulation à leur valeur nominale. Parallèlement, le Vatican a été autorisé à battre le double de monnaie (au moins 2,3 millions d’euros pour 2010 contre 1,074 million d’euros en 2009). Le nombre de pièces réservées aux collectionneurs a donc été de fait augmenté et pourrait s’élever à plus de 1,3 million d’euros pour 2010, ont indiqué des sources vaticanes à i.media.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *