Le Web marocain se démocratise

Le Web marocain se démocratise

Dans le milieu des télécoms, la nouvelle était attendue depuis longtemps : Maroc Telecom va supprimer les droits d’accès à Internet. Les tarifs de l’ADSL seront revus à la baisse. Mieux, ils seront divisés par deux. Le principe de plafond qui limite le transfert de données sur les connexions ADSL 128 Kbps sera également revu. Ces mesures rentrent dans le cadre d’un accord de principe signé mercredi dernier entre le ministère du Commerce, de l’Industrie et des Télécommunications et Maroc Telecom. Il viennent couronner plusieurs mois de négociations entre les différents acteurs nationaux des Télécoms. En clair, ces mesures ouvrent la possibilité à tout le monde de se connecter sur Internet sans payer de droit d’abonnement. Il va de soi que les usagers continueront à payer les frais de communication téléphonique. Concernant l’ADSL, l’accord en question prévoit la baisse des tarifs des différentes formules proposées qui vont être divisés par deux. Mais la grande innovation réside dans le fait que l’accord prévoit le maintien de la suppression du plafond de téléchargement sur la formule 128 Kbps durant les plages horaires soir et week-end. En clair, l’usager de l’ADSL pourra naviguer et télécharger autant d’informations qu’il souhaite, du moment qu’il navigue dans les plages horaires où il n’y a pas de limitation de téléchargement. Combiné à la baisse des prix, on peut qualifier cette mesure de tournant important. Sur le terrain, les retombées de cet accord sont multiples. Pour le consommateur, c’est un pas vers la démocratisation de l’utilisation d’Internet dans les foyers. Au niveau des fournisseurs d’accès (FAI), c’est la satisfaction qui se dégage des différentes déclarations. Concernant la suppression des droits d’abonnement, Karim Zaz, le patron de Maroc Connect estime que « c’est une bonne mesure. Pour nous, ce n’est pas une surprise puisqu’elle va dans le sens d’un train de mesures qui faisaient l’objet de négociation entre le régulateur et les différents opérateurs télécoms ». Concrètement, cette mesure va permettre aux différents FAI de drainer davantage d’abonnés cherchant des prestations de qualité annexes à la connexion. Il s’agit notamment de l’hébergement de sites, d’achat de noms de domaines et les messageries personnelles. Pour d’autres, le manque à gagner que va engendrer la gratuité d’accès sera compensé par la multiplicité des abonnements et la diversification des services proposés aux abonnés. Contacté à ce sujet, le ministre des Télécommunications, Talbi Alami explique que ces mesures, qui entrent en application dans les jours qui viennent, sont le fruit d’un patient travail avec Maroc Telecom. Pour les pouvoirs publics, cet accord intervient, en effet, dans le cadre d’une stratégie menée depuis des mois par le ministère de tutelle et qui vise à booster l’usage de l’Internet au Maroc. Pour atteindre cet objectif, le ministère cherche à initier des programmes concrets qui tendent à accroître la pénétration de l’Internet dans les foyers. Tout le monde se souvient du programme abonnement Internet + pc lancé par Maroc Telecom et qui a permis depuis son lancement d’équiper environ 1500 foyer par mois. Hormis ces avancées, le principal handicap devant la généralisation de l’accès à Internet reste tout de même le prix de la communication téléphonique. « Cela ne fait pas de doute » renchérit le ministre. Il estime qu’il faudra développer davantage de services autour du fixe pour arriver à baisser le prix de la communication. Et ceci à l’image de ce qui est arrivé autour du mobile. Ces mesures soulèvent par ailleurs une série de questions. Dans la respective du gratuit, comment allons-t-on conjuguer rentabilité avec qualité de service ? D’autre part, et comme le note un FAI, la baisse des tarifs de l’ADSL comparée avec ceux du faible débit va engendrer une incohérence, dans la mesure où il y aura sur le marché un service de qualité inégal pour un prix identique. Reste qu’à ce stade, l’initiative de MT poussera certainement les consommateurs à franchir le pas pour se connecter chez eux. À moindre prix.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *