Les assureurs du MENA analysent leur secteur

Les assureurs du MENA analysent leur secteur

Les assureurs orientaux et maghrébins se réunissent aujourd’hui à Marrakech. Deux jours leur sont dédiés afin de débattre des grandes problématiques du secteur dans la région du Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA). Ainsi, le Forum arabe des superviseurs d’assurances (Afirc 2013) qui choisit le Maroc comme terre d’accueil de sa deuxième édition, se veut une plate-forme d’échange visant à faire du réseau panarabe d’assurance un maillon fort et un secteur autonome dans la région.

Mission principale : renforcer les capacités de contrôle des organismes de régulation ainsi que la compétitivité des compagnies d’assurances. Cet objectif permettrait en conséquent d’assurer la croissance du secteur et conserver la qualité des services fournis. Les participants s’attarderont également sur la consolidation des capacités de compagnies de réassurance régionales. Le but étant d’améliorer la gestion des risques dans la région MENA ainsi que d’assurer le développement d’organismes de régulation.

L’Afirc 2013 sera par ailleurs une occasion d’examiner les possibilités de développement de nouveaux produits qui répondent adéquatement à l’évolution des demandes du marché. La protection des intérêts à long terme des compagnies sera au débat. Les opérateurs du secteur discuteront dans ce sens des différentes orientations afin d’appliquer les réglementations qui aident à trouver un équilibre entre le développement et le contrôle des risques.

Notons que le marché des assurances dans le monde arabe détient un capital potentiel. Le secteur connaît, en effet, une faible pénétration en cette zone géographique. A cet égard, la part moyenne de primes avoisine les 1,3% dans le PIB régional, ce qui reste inférieur au taux mondial qui se situe autour de 6,6%. Eu égard à ce chiffre, les perspectives restent prometteuses au Moyen-Orient et Afrique du Nord, une zone qui malgré les mutations politiques et économiques, réalise un Produit intérieur brut de 3,3 trillions de dollars américains pour un taux de croissance supérieur de 3,3% à la moyenne mondiale. En chiffres, la ventilation des primes d’assurances vie dans la région démontre sur la période allant de 2007 à 2011 une croissance annuelle de 10,1%.

En contrepartie, les primes d’assurance dommages affichent une évolution annuelle de 7,5%. Rappelons que la première édition de l’Afirc a connu un grand succès. Le conclave des assureurs arabes, qui s’est tenu en octobre 2011 à Beyrouth, est venu en réponse à l’appel des régulateurs de la région. La Première motivation est de favoriser la coopération entre les commissions arabes pour la régulation des activités des assurances dans la région.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *