Les céréales chutent, les agrumes en hausse

Au 21 février 2002, le cumul pluviométrique s’est élevé à 164 mm soit un déficit de près de 30%. Auprès du ministère de l’Agriculture, on indique que ce déficit concerne toutes les régions à l’exception du Nord-Est. Pour la même période, les réserves en eau des barrages à usage agricole ont atteint près de 5,8 milliards de m3. Le taux global de remplissage atteint ainsi les 43%.
En matière de céréales, la superficie totale semée s’est élevée à 4,9 millions d’hectares dont 360000 en irrigué. Il s’agit du même niveau atteint lors de la campagne précédente. Au niveau du bour, hormis les zones du Nord-Est et du Nord-Ouest, la détérioration de l’état végétatif atteint des niveaux records. Le département de tutelle évalue les superficies à état végétatif médiocre à 1400000 hectares contre 700.000 au 8 février dernier. Concernant l’irrigué, l’état des céréales est moyen, indique la même source. Au niveau de la commercialisation des engrais, les ventes globales sont estimées à 580000 tonnes. Il s’agit d’une hausse de 8% par rapport à la campagne précédente. Au registre des légumineuses alimentaires d’automne, la superficie totale semée a atteint les 291000 hectares dont 172000 en fèves, 69000 en lentilles, 40000 en pois sec et 10000 en pois-chiche. Pour ce qui est des cultures sucrières, la superficie semée en matière de betterave à sucre s’est élevée à 59000 hectares soit 96% du programme.
Il s’agit là d’une hausse de 2%. Le ministère précise par ailleurs que les travaux d’irrigation et d’entretien s’effectuent dans de bonnes conditions. Et d’ajouter que l’état végétatif de la culture est bon dans l’ensemble. La campagne d’usinage de la canne à sucre dans les régions du Gharb et Loukkos a atteint les 200000 tonnes, soit 19% de la production prévisionnelle.
Toutefois, le démarrage des plantations du printemps au Loukkos a été timide. Sur un programme de 1000 hectares, seulement 60 hectares ont été plantés. En ce qui concerne les agrumes, le département de l’Agriculture souligne que les exportations globales des primeurs ont enregistré une hausse de 8% par rapport à la dernière campagne (205000 tonnes contre 189.000 tonnes). Les exportations de la tomate ont augmenté de 10%. Pour ce qui est des agrumes et des fruits/légumes, la hausse des exportations a été respectivement de l’ordre de 35% et de 15%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *