Les cours de commerce international au Maroc

L’Organisation mondiale du commerce (OMC) vient d’adopter une proposition qui repose sur le renouvellement de l’organisation des «Cours de politique commerciale» au Maroc. Ce cours traditionnel s’était tenu la première fois en dehors de Genève, du 8 juillet au 27 septembre à Casablanca au Maroc. C’est durant les débats du conseil du commerce et du développement (CDD) que lors de l’adoption du plan de coopération technique de l’organisation mondiale pour l’année 2003, que la proposition de renouveler les cors régionaux de politique commerciale en Afrique a été suggérée, vendredi dernier. Pour ce qui concerne les cours dispensés au Maroc l’été dernier, il a été proposé par l’OMC dans le cadre d’un accord de partenariat avec l’Institut Supérieur de commerce et d’administration des entreprises (ISCAE).
Parallèlement à l’expérience lancée au Maroc, l’université de Nairobi au Kenya a également accueilli ces séances d’études à quelques jours d’intervalle.
Dans les deux pays, les cours bénéficient d’un financement recueilli auprès des membres de l’OMC et la Banque Mondiale. D’ailleurs, des voix au sein de l’Omc s’étaient élévées soulevant l’importance des frais investis dans ces projets. Un démenti vient de tomber suite à la réunion de la semaine dernière du conseil du commerce et du développement. C’est Paul Rolian, le directeur de l’audit de la coopération technique de l’OMC qui a annoncé à Genève que : «les coûts de ces cours s’avéraient être en deçà des budgets qui leur avaient été alloués, le coût par participant étant en définitif comparable à celui en vigueur pour les cours organisés traditionnellement à Genève». que le choix ait porté sur le continent africain s’entend positivement dans le sens où c’est au sein de cette région, qu’existe le réel besoin en formation au commerce international.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *