Les nouveaux sillons du Crédit agricole

Les nouveaux sillons du Crédit agricole

Entouré de ses principaux collaborateurs, Tarik Sijilmassi, président du directoire du Crédit agricole du Maroc, a présenté mercredi 13 septembre les principaux indicateurs de sa banque au cours du premier semestre 2006. D’emblée, il a noté avec satisfaction les réalisations commerciales et financières de celle-ci. Sur les six premiers mois de l’année, le Crédit agricole du Maroc (CAM) affiche une nouvelle progression de ses résultats. En effet, ce réseau bancaire, dont les activités touchent aussi bien l’agroalimentaire, l’artisanat que le financement de l’habitat, a dégagé un résultat net de 97 millions de dirhams. «Cette performance est due en grande partie à l’amélioration du résultat brut d’exploitation (RBE) et à la poursuite de l’assainissement des créances en souffrance», explique M.Sijilmassi. En pleine progression, le RBE a atteint 323 millions de dirhams au 30 juin 2006.
Ce premier semestre de l’année a été également ponctué par l’augmentation soutenue des ressources clientèles. Près de 28,6 milliards DH de dépôts de clientèle ont été réalisés, affichant ainsi un accroissement de 7 % par rapport au 31 décembre 2005.
«Dans l’objectif de faire baisser les coûts des ressources de la banque, nous avons volontairement, et de manière significative, réduit les autres ressources onéreuses, à savoir les emprunts extérieurs et les bons de la CNCA. Ce qui a engendré une forte réduction du coût moyen des ressources de la banque de 48 points de base, dégageant des marges de PNB supplémentaires», indique le président du directoire du CAM. Par ailleurs, l’encours des crédits sains à la clientèle s’est élevé à 19,8 milliards de dirhams, en augmentation de 900 millions de dirhams par rapport à fin 2005, soit une croissance de 5 % alors que les créances en souffrance ont été réduites de 335 millions de dirhams. L’amélioration de la structure des emplois en faveur des emplois productifs, combinée à la réduction des coûts des ressources, a favorisé l’accroissement du produit net bancaire de 145 millions de dirhams, soit plus de 26 % par rapport à la même période de l’année précédente. Au cours du premier semestre de cette année, le PNB est de l’ordre de 705 millions DH. Le président du directoire a, par ailleurs, saisi l’occasion pour présenter les actions menées en vue de l’adaptation institutionnelle du CAM à l’expansion de son activité dont l’augmentation du capital de 1,8 à 2,8 milliards de dirhams et l’extension du réseau de la banque qui est de nature à rapprocher les prestations de l’établissement de ses bénéficiaires. Ce réseau s’est agrandi de 10 caisses locales et de trois  agences bancaires réparties sur cinq directions régionales, ce qui porte le nombre d’agences à 315.
Fait nouveau pour la campagne agricole 2006-2007, le CAM a décidé de réviser à la baisse les taux d’intérêts appliqués aux crédits à l’agriculture et à l’élevage. Cette nouvelle mesure, qui prend effet à partir du 1er octobre prochain, concerne exclusivement les crédits de fonctionnement (Achamil), destiné au financement d’un cycle d’exploitation sur 4 ou 5 ans et les crédits d’investissements dont la durée ne dépasse pas 7 ans. Ainsi, le taux d’intérêt sera de 5 % pour la première catégorie et de 5,5 % pour la seconde.
Sont exclus de cette mesure, les crédits à l’agriculture dont la durée dépasse 7 ans, les catégories de crédits commerciaux et les projets agro-industriels.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *