Licenciement de l’ensemble des salariés d’Air Horizons après la liquidation judiciaire de la compagnie

La liquidation judiciaire de la compagnie, qui emploie 275 personnes et possède sept aéronefs, prend effet "immédiatement", a précisé le tribunal de commerce de Bobigny. L’ensemble du personnel sera licencié suite à une réunion du comité d’entreprise avant Noël", a déclaré le directeur général adjoint de la compagnie, Jean-Pierre Sachinetti, s’interrogeant sur les raisons qui ont amené  la société à un endettement estimé entre 18 millions et 20 millions d’euros. "Il y a une certitude, c’est qu’Air Horizons réalisait fin 2004 un million d’euros de bénéfices et s’est retrouvée, 10 mois plus tard, avec un trou de 20 millions d’euros", a déclaré, pour sa part, Me Bruno Gambillo, représentant du Comité d’entreprise d’Air Horizons. Propriété de l’homme d’affaires franco-égyptien Raymond Lakah, "Air Horizons" (ex Euralair), était en cessation de paiement depuis le 14 novembre et avait cessé tous ses vols faute de recettes.
Le transporteur n’était donc plus en mesure d’assurer les salaires et les créances de la première quinzaine de novembre ont été prises en charge par un organisme de garantie. Le dernier espoir de la compagnie s’est évanoui en fin de semaine dernière, avec le retrait de l’ex-PDG de Star-Airlines, Cédric Pastour "Air Horizons" gérait une flotte de sept appareils (3 Boeing 757 et 4 Boeing 737) de différentes capacités sur l’ensemble de l’Europe, le bassin méditerranéen et les rives de la mer Rouge.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *