L’OCP s’allie au pakistanais Fauji

L’OCP s’allie au pakistanais Fauji

Sa Majesté le Roi Mohammed VI  a inauguré, jeudi 30 octobre, la nouvelle usine «Pakistan Maroc Phosphore» (PMP), à Jorf Lasfar. Cette unité est chargée de la production d’acide phosphorique au sein de l’ensemble industriel du groupe OCP dans la plate-forme de Jorf Lasfar. La construction de cette unité industrielle a démarré en janvier 2005 pour un montant d’investissement global de 2,03 milliards de dirhams. Cette usine est  réalisée dans le cadre d’un partenariat entre le groupe OCP  et le groupe pakistanais Fauji. La nouvelle usine «Pakistan Maroc Phosphore» comporte une unité de production d’acide sulfurique de 1.125.000 tonnes/an, utilisé pour la production d’acide phosphorique, une unité de production d’acide phosphorique de 375.000 tonnes/an destinées à couvrir le 1/3 des besoins du marché pakistanais ainsi qu’une centrale thermoélectrique de 32 MW. Edifiée sur une superficie de 18 hectares, cette usine créera 180 emplois permanents pendant la phase d’exploitation. Les travaux de construction de cette unité ont démarré en 2005.
L’accord des actionnaires pour la création d’une société anonyme appelée Pakistan Maroc Phosphore SA a été signé le 14 septembre 2004. Le capital de cette société est de 800 millions de dirhams détenu à part égal par le groupe OCP et le groupe Fauji. Ce groupe pakistanais a été créé en 1954 pour la gestion du fonds des retraites de l’armée. Il intervient dans le domaine des engrais, de l’énergie, de l’électricité, du gaz, du ciment et des céréales. Les revenus des activités du groupe Fauji bénéficient à hauteur de 7% à la population pakistanaise. Par la même occasion, des explications ont été fournies à SM le Roi Mohammed VI sur Jorf Phosphate Hub qui comporte plusieurs unités en investissements. Il s’agit de la Centrale de cogénération (120 MW, 2 milliards de dirhams), de l’unité de dessalement de l’eau de mer (70 millions m3, 2 milliards DH), l’extension du port de Jorf Lasfar (2 milliards DH) et le programme de responsabilité environnementale de l’OCP (arrêt du rejet du phosphogypse).
Il est à rappeler que la stratégie de l’OCP est centrée sur le site de Jorf Lasfar, que le groupe entend promouvoir au rang de référence mondiale de véritable Hub planétaire attirant les entreprises qui comptent dans le secteur des phosphates. Le groupe OCP vise à ne plus seulement exporter des phosphates, mais à se diversifier dans la vente de conseil et de savoir-faire, et jusque dans la prise en charge de la conception et de la construction de complexes phosphatiers partout dans le monde. L’OCP prévoit, d’autre part, investir d’ici 2015 près de 15,5 milliards de dirhams pour préparer l’infrastructure Jorf Phosphate Hub et étendre et réhabiliter les infrastructures portuaires qui seront dimensionnées pour un trafic 5 fois plus important que le trafic actuel. À terme, Jorf Phosphate Hub offrira quelque 600 emplois permanents.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *