L’ordinateur classique ringardisé

Nombre de ces nouveaux modèles sont actuellement en démonstration au salon Computex à Taiwan, avec par exemple des boîtiers designs, recouverts de dessins ou pourvus d’une lucarne en plexiglas. « Associer design et haute technologie devient à la mode », explique Sherry Wang de Micro-Star International, dont le Mega PC ressemble plus à une minichaîne musicale qu’à un PC classique, avec sa façade dotée d’un écran à cristaux liquides et d’un tuner FM. Shuttle, dont les PC compacts se vendent comme des petits pains, propose ses XPC, des ordinateurs à peine plus gros qu’une boîte à chaussures dans des boîtiers allant du métal brossé aux couleurs pastels. Il s’agit de permettre aux consommateurs de personnaliser leur PC, explique James Chang, un responsable de Shuttle. « On peut changer l’enveloppe métallique ainsi que la façade ». Selon lui, Shuttle vend environ 50.000 XPC par mois et les carnets de commandes pour la saison de Noël sont remplis. Depuis leur lancement sur le marché mondial, l’an dernier, les PC compacts ont pris une place de plus en plus importante dans les résultats de cet ancien constructeur de cartes-mères, jusqu’à compter aujourd’hui pour la moitié du chiffre d’affaires et pour 70% des bénéfices. Les analystes s’attendent à ce que le bénéfice net de Shuttle atteigne 700,5 millions de dollars taiwanais (18,5 millions d’euros) cette année, contre 288 millions de dollars taiwanais en 2002 (7,43 millions d’euros). Cette prévision a entraîné le doublement de la valeur de l’action sur un an. « C’est le plus petit PC du monde », affirme Denny Chen de Atoz Technology qui fabrique le Ezgo.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *