L’Union européenne salue les progrès du Maroc

L’Union européenne salue les progrès du Maroc

Le Maroc poursuit dans la bonne voie la politique de voisinage avec l’Union européenne. La Commission européenne a salué les progrès réalisés au Maroc dans le cadre de la mise en oeuvre du Plan d’action de voisinage avec l’UE. Ces progrès traduient «la volonté de ce pays de poursuivre un ambitieux programme de réformes sur la base des valeurs partagées avec l’Union européenne». Un communiqué de la Commission européenne affirme que le Maroc confirme sa volonté d’aller de l’avant dans le processus de transition démocratique. La Commission européenne rappelle que «plusieurs avancées appréciables ont été enregistrées en 2008». Il s’agit notamment de la publication de la nouvelle Charte communale qui vise à améliorer la gouvernance locale, ainsi que l’adoption du Code électoral qui favorise la participation des femmes, en plus de la mise en place d’une instance de lutte contre la corruption et la définition d’une stratégie pour l’institutionnalisation de l’égalité entre les sexes. Benita Ferrero Waldner, commissaire européenne aux relations extérieures et à la politique de voisinage a indiqué dans ce communiqué que l’année 2008 a été «remarquable» dans les relations Maroc-UE. Elle a précisé que «les réformes engagées par le gouvernement marocain ont bien avancé avec le plein appui politique et financier de l’Union européenne». La commissaire européenne a rappelé dans ce cadre que le Conseil d’Association vient d’adopter un document conjoint sur le Statut avancé accordé au Maroc. Ce dernier constitue «une base solide pour un approfondissement ultérieur des relations», se félicitant des développements «très positifs» enregistrés dans ce cadre. En faisant le point de ses relations économiques avec le Maroc, la Commission européenne a souligné que le démantèlement des tarifs pour le commerce des produits industriels se poursuit selon les termes de l’Accord d’association. Elle a noté aussi que les négociations se poursuivent sur la libéralisation du commerce des services, du droit d’établissement et des produits agricoles et de la pêche. L’exécutif européen a également mis en relief le rôle important du Maroc dans la sécurité énergétique de l’UE comme pays de transit pour les livraisons de gaz vers le continent. Il a aussi rappelé que le Royaume a défini une nouvelle stratégie énergétique en juillet 2008 et que l’UE renforce sa coopération dans ce domaine, notamment en vue de préparer une intégration, à terme, du marché marocain de l’énergie dans celui de l’Europe. À titre d’indication, l’Union européenne a affecté quelque 228,7 millions d’euros au Maroc pour appuyer les objectifs prioritaires du Plan d’action voisinage pour l’année 2008, y compris 16,7 de millions d’euros au titre de la facilité de gouvernance, dans le cadre de l’Instrument européen de voisinage et partenariat (IEVP). Enfin, la Commission européenne a rappelé que 654 millions d’euros ont été assignés au Maroc dans le cadre de l’IEVP pour la période 2007-2010.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *