Michel Bon : J’assume les mauvais résultats financiers de France Télécom

Le PDG de France Télécom a affirmé « assumer » entièrement la stratégie de l’opérateur public français qui n’est « pas la faute du gouvernement, quel que soit son bord », dans une interview publiée lundi par le quotidien La Tribune. « C’est moi qui propose une stratégie, c’est moi qui l’assume », a déclaré M. Bon à la Tribune, trois jours après la publication par France Télécom de résultats 2001 marqués par les premières pertes du groupe (-8,28 milliards d’euros) en dépit de résultats opérationnels record.
Le patron de l’opérateur public estime que ce dernier n’aurait « pas pu se développer sans le changement de statut effectué par un gouvernement de droite en 1996, et sans l’introduction en Bourse réalisée par la gauche en 1997 ». « Je crois qu’il n’y avait pas de doute sur la nécessité de faire des acquisitions et sur la stratégie à mener.
La mise en oeuvre de la stratégie a pu se révéler brillante ou mauvaise, c’est une question d’appréciation. Ce n’est en tout cas pas la faute du gouvernement, quel que soit son bord », ajoute-t-il. Le Pdg de France Télécom a réaffirmé à la Tribune sa conviction que la position majoritaire de l’Etat français dans le capital de l’opérateur n’avait pas été un handicap à son développement. « Nous avons payé en actions la plus grosse de nos acquisitions, Orange ainsi qu’Equant (Ndlr, filiale réseaux d’entreprises).
L’Etat a accepté de se faire diluer. On peut toujours refaire l’histoire mais nous n’aurions pas pu payer Orange entièrement en actions », répète M. Bon. « Je n’ai jamais eu à demander à l’Etat de passer au-dessous de 50% pour réaliser une acquisition. Si une telle occasion s’était présentée, je ne me le serais pas interdit », ajoute-t-il. Le patron de France Télécom réaffirme sa conviction que 85% des acquisitions réalisées par son groupe ces dernières années « donnent des satisfactions ». « Je suis prêt à battre ma coulpe sur la place de Grève pour les 15% restants mais il ne faut pas oublier les 85%. Regardez Orange et ses performances ! », dit-il.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *