Mobile banking : 4 millions de transactions réalisées à fin avril 2019

Mobile banking : 4 millions de transactions réalisées à fin avril 2019

Entretien avec M’Hamed El Moussaoui, directeur adjoint d’Al Barid Bank

Acteur de l’inclusion financière, Al Barid Bank a hissé le taux de bancarisation au Maroc à 70%. Car si l’on suit son historique, la banque a été créée pour rendre plus accessibles les services bancaires à une partie de la population qui en était dépourvue. Actuellement, Al Barid Bank compte parmi sa clientèle les citoyens à revenus modestes ou à revenus irréguliers qui ont des métiers temporaires confirmant ainsi son ancrage de départ qui consistait à démocratiser l’accès aux services bancaires. Pour en savoir plus, nous sommes allés à la rencontre de M’Hamed El Moussaoui.

ALM : En termes de chiffres, vous en êtes à combien de clients? Et quelle est la part des jeunes dans les nouvelles ouvertures de comptes?

M’Hamed El Moussaoui : A ce jour, Al Barid Bank compte plus de 7 millions de clients. Nous sommes la première banque en termes de clients de comptes au Maroc. Dans les nouveaux recrutements sur les trois dernières années, la banque compte plus de 30% des jeunes. Depuis la création de la banque, plusieurs produits ont été lancés pour favoriser l’inclusion financière et l’accès aux services financiers, notamment les produits destinés aux jeunes dont à titre d’exemple le produit d’épargne «Tawfir Al Ghad».

Quelle est votre stratégie pour se développer au niveau du digital et notamment le mobile banking?

Al Barid Bank est très présent sur le «mobile banking» depuis 2014. On l’a lancé au moment où peu de monde croyait à la pertinence de ce produit. Plusieurs actions d’éducation financière, d’accompagnement de la clientèle, de communication et d’information ont été menées pour mettre en place cette solution. Les résultats ont confirmé nos prévisions puisque aujourd’hui nous sommes à des niveaux de réalisation très satisfaisants. Nous sommes à plus de 700.000 clients qui ont des contrats actifs pour «Barid Bank Mobile». 

En 2018, nous avons enregistré plus de 9 millions de transactions financières à travers le mobile. Il s’agit des transactions qui ont généré un flux financier. Quant aux 4 premiers mois de 2019, les indicateurs montrent qu’on est sur la même dynamique avec plus de 4 millions de transactions réalisées. Ajoutons à cela que 16% du total des transactions réalisées par Al Barid Bank passent par le canal mobile. Les chiffres réalisés par Al Barid Bank mobile représentent une part de marché de 77% de l’ensemble des transactions faites par mobile via la plate-forme fatourati. Nous allons bientôt lancer un nouveau service de paiement accessible via Barid Bank Mobile qui permettra au client d’émettre, de recevoir des transferts d’argent et d’effectuer des paiements chez les commerçants (épiceries et commerce de proximité) pour régler des petits montants, quels que soient la banque ou l’établissement de paiement de l’émetteur ou du bénéficiaire.

La banque a une vocation d’intérêt général, comment se traduisent vos actions sur le terrain à ce niveau ?

Al Barid Bank est d’abord une banque publique filiale de la Poste de Barid Al Maghrib. Sa vocation initiale est de développer l’inclusion financière mais également réaliser des actions sociales au profit des citoyens. A cet égard, nous accompagnons les pouvoirs publics sur plusieurs actions sociales comme par exemple le projet «Tayssir» qui vise à lutter contre l’abandon scolaire. Ce programme se traduit par l’octroi de bourses aux familles via le réseau Al Barid Bank. A titre d’illustration, l’année passée, on a compté 800.000 bénéficiaires à travers ce réseau. Nous contribuons également au programme Minhaty avec la distribution des cartes bancaires gratuites à l’ensemble des jeunes étudiants boursiers du Maroc. Alimentées périodiquement par les bourses universitaires, ces cartes gratuites permettent d’effectuer des retraits et des paiements. Nous comptons plus de 500.000 cartes actives à fin mars 2019. Nous contribuons également aux paiements des préposés religieux et des aides de l’Etat destinées aux veuves.

Comment se développe le Réseau d’Al Barid Bank sur l’ensemble du territoire ? 

Nous sommes actuellement à 1.800 agences pour la banque auxquelles s’ajoutent plus de 500 agences pour la filiale Barid Cash. Ce qui fait un total de 2.300 agences. Plus de 800 guichets automatiques sont installés avec un rythme d’extension et de remplacements assez ambitieux atteignant 150 guichets automatiques annuellement. Al Barid Bank dispose du réseau le plus étendu au Maroc présent aussi bien dans les petites localités du monde rural que dans le périurbain. Nous continuons à renforcer cette présence dans les différentes régions du pays.

Quels sont les chantiers sur lesquels vous travaillez actuellement ?

Nous travaillons actuellement sur deux chantiers importants, à savoir toute la partie développement et transformation du digital ainsi que l’élargissement de notre positionnement pour servir les autres segments de la clientèle, notamment la TPE.

Quels types de cartes proposez-vous à l’international ?

En termes de monétique nous avons couvert l’ensemble des segments et des besoins. A l’international nous avons plusieurs types de cartes. Une carte haut de gamme Titanium, une carte moyenne gamme «Visa classique», une carte dédiée aux femmes «Laky» qui est également valable à l’international et nous venons de lancer deux autres cartes «Manassik» et «Safar». Il s’agit de cartes prépayées destinées pour les voyages à l’étranger et pour les personnes qui partent en pèlerinage ou pour Al Omra. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *