Moroccan Consumer Day : Une première édition signée Consonews

Moroccan Consumer Day : Une première édition signée Consonews

Le journal électronique Consonews en partenariat avec le GAM (Groupement des annonceurs du Maroc) et l’association Uniconso (Association de protection du consommateur), crée un nouveau rendez-vous pour défendre les droits du consommateur. Le rendez-vous est prévu le 15 mars et la thématique retenue est fondamentale car elle met en balance la protection du consommateur et le développement économique et social de l’entreprise.

La journée mondiale du consommateur générera le 15 mars un nouvel événement dédié à la cause. Baptisée Moroccan Consumer Day, cette journée est née de l’initiative du fondateur du premier journal électronique dédié aux consommateurs Consonews. Son directeur de publication, Nabil Taoufik, a trouvé un répondant, non seulement chez le GAM (Groupement des annonceurs du Maroc) présidé par Mounir Jazouli mais aussi chez l’Association de protection du consommateur (Uniconso) présidée par Ouadi Madih. Pour rappel, Consonews se positionne comme une alternative pour défendre le consommateur marocain. L’événement, programmé le 15 mars, devra représenter une plate-forme qui mettra toutes les parties prenantes ensemble pour échanger et débattre de la problématique.

En marge, le ministère organise annuellement la semaine du consommateur. Le doublon n’est pas fortuit. Il devra créer, en effet, un électrochoc pour contrebalancer les positions des uns et des autres et mettre les garde-fous essentiels pour protéger le consommateur. C’est bien pour cela que la thématique retenue est la protection du consommateur, levier du développement économique et social de l’entreprise. «Le sujet est en effet très important pour les marques. Et c’est le bon moment. L’idée est de trouver des solutions ensemble. Nous ne sommes pas là pour faire le procès des uns et des autres», avance Mounir Jazouli. L’idée est d’instaurer une sorte de fête nationale du consommateur. «Cela fait partie d’une ambition et nous ferons tout pour réussir!», déclare de son côté Nabil Taoufik confiant dans son alliance avec le GAM d’un côté et l’association Uniconso… Le contexte actuel est favorable. Le porte-parole du GAM le confirme: «Les marques ont perdu de leur force car le consommateur à travers les réseaux sociaux peut soit détruire une marque, soit asseoir sa notoriété. Et aujourd’hui, les marques mettent au cœur de leur stratégie le client. Et c’est dans ce sens que nous soutenons l’événement». De son côté, le président de l’association Uniconso rappelle : «Nous sommes à la 17ème édition à l’échelle nationale mais cette journée, initiative du privé, sera différente car elle devra représenter un leitmotiv pour le consommateur».

Box Content

Le défenseur des consommateurs rappelait à l’occasion que les Nations Unies ont organisé la semaine dernière un événement traitant justement de la même thématique. C’est dire les enjeux. Au delà, la protection du consommateur est l’un des droits de la citoyenneté confirmé par l’Assemblée générale des Nations Unies dans sa résolution 39/248 du 9 avril 1985.  Ce n’est pourtant qu’en 2011 que la question de la protection du consommateur a pris une tournure concrète au Maroc. Cette loi spécifique a permis de générer un ensemble de mesures de protection du consommateur. Des guichets de réclamations et de plates-formes institutionnelles officielles ont été mis en place pour effectuer la remontée des informations générées par les réclamations des consommateurs. C’est en 2007 que le premier guichet de réclamations a été mis en place. L’impact demeure faible. «Même si aujourd’hui le Maroc compte 11 guichets, le nombre de réclamations est passé de 7.000 à 10.800 en 2015, ce qui est  insignifiant par rapport à la population», déplore, en effet, le président de l’association.

Du côté de la société civile, le budget demeure bloqué depuis quelques années déjà, ce qui ne permet pas de passer à l’action et multiplier les campagnes de sensibilisation qui permettraient d’accompagner le mouvement consumériste. L’un des objectifs de la journée nationale du consommateur du 15 mars serait donc de soulever toutes les problématiques, rappeler les responsabilités des parties prenantes et enfin mettre au cœur des enjeux le développement de l’économie marocaine. La boucle sera bouclée.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *