Négociations Maroc-UE sur transport aérien

Après avoir obtenu du Conseil des ministres européens des transports, le 10 décembre dernier, un mandat pour le Maroc de négocier l’accès au marché du transport aérien, la Commission européenne devrait bientôt présenter ses propositions à la partie marocaine. C’est la deuxième fois que la Commission obtient un mandat pour négocier un accord aérien avec un pays non européen après les négociations en cours avec les Etats-Unis.
Mme Karla Peijs, ministre néerlandaise des Transports, dont le pays assure la présidence de l’UE jusqu’à la fin de l’année, s’était « réjouie » de la décision de ses collègues européens qui traduit la confiance de l’UE en son partenaire marocain. Les négociations sur l’accord horizontal porteront sur la mise en conformité avec le droit communautaire européen des accords bilatéraux existant entre le Maroc et chacun des Etats membres de l’UE.
Le but essentiel est l’ouverture des marchés et l’établissement des règles de concurrence entre les opérateurs. Les directives de négociation énumèrent divers domaines parmi lesquels les règles sur les aides d’Etat, la sécurité aérienne, la gestion du trafic aérien et des services de navigation aérienne, la sûreté de l’aviation civile et le respect des normes environnementales, explique de son côté la Commission européenne. L’accord devrait également comprendre un volet de coopération technique tendant à garantir la « mise à niveau des structures et des institutions marocaines impliquées dans l’aviation civile ». L’accord envisagé pourrait devenir un « modèle à suivre pour les relations euro-méditerranéennes dans le domaine aérien », indique l’exécutif européen.
Au cours de la première étape des négociations Maroc-UE, les deux parties devraient définir les thèmes et le calendrier pour la négociation de l’accord « global » qui portera, lui, sur le trafic et la répartition des dessertes. L’importance de ces accords prend toute sa mesure dans le contexte de la libéralisation des transports marocains, y compris le transport aérien qui demeure intimement lié aux objectifs de promotion du secteur du tourisme dans le Royaume et qui se fonde sur une demande établie et s’inscrivant dans la durée.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *