ONP : Plus de valeur, moins de volume

ONP : Plus de valeur, moins de volume

Au premier trimestre de cet exercice, l’Office national des pêches (ONP) a généré plus de valeurs avec moins de volume. Une récente note de conjoncture de cet office révèle que la production nationale de la pêche côtière et artisanale s’est élevée à 110.436 tonnes pour une valeur de 775 millions de dirhams au cours de ces trois premiers mois de 2007.
Par rapport à la même période de l’année précédente, les débarquements ont connu une diminution de 14 % en volume compensée par une augmentation sensible de 7 % en valeur.
«La diminution en volume est due particulièrement au recul des débarquements des bateaux sardiniers au niveau du port de Laâyoune. Quant à l’augmentation en valeur, elle est essentiellement liée à l’évolution des apports de poulpe de la pêche côtière et artisanale», explique-t-on dans cette note de conjoncture.
«Par ailleurs, une flotte de 10 navires de type RSW, opérant dans le cadre de la pêcherie pélagique au niveau de la zone dite «stock C», a débarqué aux ports de Dakhla et de Laâyoune, un volume de près de 18.000 tonnes pour une valeur au débarquement de 25 millions de dirhams», tient à préciser le département de Majid El Ghaïb dans cette note.
La côte Atlantique, à elle seule, représente 91 % du volume et de la valeur enregistrés au premier trimestre de cette année. Soit un volume de plus de 100.000 tonnes pour une valeur de près de 707 millions de dirhams. En comparaison avec la même période de l’année précédente, ces débarquements ont chuté de 13 % en volume contre une augmentation de 10 % en valeur.
Sur la côte méditerranéenne, le volume et la valeur étaient tous les deux sur un trend baissier.
En effet, ces débarquements ont enregistré une diminution de 24% en volume et de 17 % en valeur. «Ce recul est principalement dû à la baisse des débarquements des pélagiques notamment le chinchard au niveau du port de M’diq et l’espadon au port de Nador», selon les responsables de cet Office.
C’est ainsi qu’au niveau des halles de la côte méditerranéenne, les débarquements se sont élevés à 9.668 tonnes pour une valeur de 68 millions de dirhams, représentant ainsi une part de 9 % du volume et de la valeur de la pêche côtière et artisanale nationale.
Pour cet exercice, le récent conseil d’administration de l’ONP, présidé par le Premier ministre Driss Jettou, a fixé le montant des investissements à 352 millions de dirhams, dont 172 millions de dirhams seront consacrés aux infrastructures de commercialisation.
En fait, ce programme porte sur la construction de 14 nouvelles halles, visant ainsi une plus grande valorisation des produits et une amélioration continue de la compétitivité de la filière.

Pêche : plus de pélagique

Lors du premier trimestre, la flotte de la pêche côtière a débarqué 82.341 tonnes de poisson pélagique pour une valeur de près de 224 millions de dirhams. Soit une diminution de 17 % en volume et de 1 % en valeur par rapport au premier trimestre de l’année précédente.
Cette catégorie représente 75 % des captures totales de la pêche côtière et artisanale pour 29 % de leur valeur, avec un prix moyen de l’ordre de 2 .717 Dh/T.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *