Partenariat Attijariwafa bank et AFD : Un accompagnement franco-marocain pour la conquête de l’Afrique

Partenariat Attijariwafa bank et AFD : Un accompagnement franco-marocain pour la conquête de l’Afrique

Attijariwafa bank et l’AFD accompagnent les entreprises marocaines et françaises dans leur stratégie d’implantation en Afrique subsaharienne. C’est ce que stipule l’accord signé conjointement mercredi par Mohamed El Kettani, président-directeur général d’Attijariwafa bank et Dov Zerah, directeur général de l’Agence française de développement, en marge de la visite officielle du président français François Hollande au Royaume. Ce partenariat vient donc accélérer la dynamique de financement et d’améliorer les dispositifs d’accompagnement des opérateurs sur le continent africain. Le protocole d’accord repose sur quatre volets. Citons, à cet égard, l’axe « garantie ». Ainsi, l’AFD s’est engagée à garantir jusqu’à 50 % du risque assumé par les filiales africaines du Groupe Attijariwafa bank pour leur activité de crédit à moyen et long termes dans la limite de 2 millions d’euros par entreprise emprunteuse. L’objectif de l’accord tend à apporter 50 millions d’euros de garanties en faveur du Groupe Attijariwafa bank pour son activité en Afrique. «Ces dernières peuvent prendre la forme de garantie individuelle et couvrir alors une opération spécifique ou la forme de garantie de portefeuille, bénéficiant à un portefeuille de prêts de montant unitaire plus restreint», relève-t-on de l’AFD. S’agissant des fonds propres, l’accord indique que «dans le cas où Attijariwafa bank participerait au lancement d’un fonds d’investissement dont la politique d’investissement viserait notamment à accompagner des opérateurs marocains ou français en Afrique subsaharienne, les parties feraient leurs meilleurs efforts pour examiner la faisabilité et les modalités d’une participation de Proparco (filiale de l’AFD) au tour de table de ce fonds». il en est de même au cas où Proparco développerait d’une offre de garantie de portefeuille de crédits documentaires qui réponde à un besoin d’Attijariwafa bank. Les parties examineraient donc les modalités de mise en place de cet outil de garanties entre les filiales émettrices africaines et la filiale «confirmante» française afin de favoriser le développement des transactions commerciales entre les deux continents. Notons que ce partenariat franco-marocain inclut également un volet accompagnement du déploiement d’Attijariwafa bank en Afrique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *