Pêche côtière et artisanale: Les débarquements en nette amélioration

Pêche côtière et artisanale: Les débarquements en nette amélioration

Près de 5 milliards de dirhams, telle est la valeur générée par les débarquements des produits de la pêche  côtière et artisanale. Ce montant s’inscrit en hausse de 5% par rapport à la valeur enregistrée à la même période de l’année précédente.

En volume, les déparquements ont connu une nette progression. L’évolution relevée au titre des neuf premiers mois de l’année est estimée à 11%, soit des débarquements de l’ordre de 988.159 tonnes. C’est ce que relève l’Office national des pêches.  Les débarquements des poissons pélagiques ont affiché une bonne performance. Leur valeur a grimpé de 5% passant en une année de 1,94 milliard de dirhams à 2,03 milliards à fin septembre. En commentant cette amélioration, l’Office national des pêches souligne l’amélioration de la valeur du maquereau , d’espadon, du thon, du chinchard et des sardines. Les hausses relevées dans ce sens sont respectivement de 34, 16, 14, 12 et 8%.

Les algues ont suivi la même tendance. Leur poids s’est apprécié de 47% contribuant ainsi à la consolidation de leur valeur qui a atteint à fin septembre 81 millions de dirhams en progression de 52% par rapport à la même période de l’année précédente. La valeur des crustacés s’est située autour de 222 millions de dirhams en augmentation de 15%. Leur poids s’est amélioré de 11% à la même période. Les céphalopodes ont affiché une augmentation aussi bien en poids (7%) qu’en valeur (9%), soit un montant de 1,52 milliard de dirhams. L’amélioration a été également observée au niveau des débarquements des échinodermes-oursins.

Le montant relevé, dans ce sens,  est de 818.000 dirhams en hausse de 9%. Toutefois, le poisson blanc a connu un fléchissement aussi bien en valeur qu’en poids à fin septembre. L’Office national des pêches relève dans ce sens des débarquements de 59.577 tonnes pour une valeur de 1,05 milliard de dirhams. Le repli a été également constaté au niveau des coquillages dont la valeur a baissé de 27% à cause du recul de 44% de leurs poids.  S’agissant de l’activité portuaire, les entrées méditerranéennes ont diminué de 7% en termes de poids. Leur valeur a également baissé de 11% atteignant à fin septembre  265,78 millions de dirhams contre 297,60 millions de dirhams la même période de l’année passée. En revanche, les débarquements de la pêche côtière et artisanale de l’Atlantique ont connu une hausse en poids et en valeur. Le montant généré au niveau de cette entrée portuaire est de 4,654 milliards de dirhams contre 4,36 milliards de dirhams l’année précédente.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *