PME-PMI : Halte aux impayés

Pour anticiper l’émergence des incidents de ce genre, un cycle de conférences de réflexion et d’information a été mis au point par la Fédération, en collaboration avec la Fondation Friedrich Naumann, pour permettre aux professionnels de trouver et proposer des solutions adéquates à ce problème. La première conférence inaugurant ce cycle, étalé sur une durée de douze mois, a été animée mercredi 27 octobre à Casablanca par le président de la Fédération PME-PMI , Hammad Kassal, qui a tenu à préciser que cette initiative a été prise après avoir été constaté que le phénomène des effets impayés ne cesse de prendre des dimensions inquiétantes dans la vie économique des entreprises, en particulier celles qui souffrent d’une vulnérabilité financière.
Pour définir les caractéristiques et les causes directes et indirectes de ce problème et anticiper ses impacts néfastes sur la prospérité de la PME, des consultants, des juristes et des banquiers ont été invités pour éclairer les entrepreneurs et leur proposer quelques méthodes et procédures préventives à suivre pour recouvrer leurs créances et réduire au maximum la marge des risques à courir en livrant des marchandises à un mauvais payeur.
Les spécialistes de droit commercial ont mis l’accent sur la nécessité de s’informer préalablement sur la santé financière et le registre de commerce de la société cliente avant de s’engager dans une opération de commerce.
Selon des statistiques de Bank Al Maghrib, citées par quelques banquiers ayant pris part à cette conférence-Ftour, le montant des chèques et traites retournés impayés aux fournisseurs ont atteint près de 25 milliards de DH en 2003, soit l’équivalent d’un million de chèques sans provision.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *