Ports : Nouveaux tarifs de manutention

Ports : Nouveaux tarifs de manutention

Les coûts maximums de manutention au port de Casablanca ont baissé de 30% sur les conteneurs et de 25% sur les roro depuis le 12 mars 2007.
La notification de ces nouveaux plafonds a été faite aux deux sociétés de manutention en exercice actuellement dans le port, à savoir la SODEP (Société d’exploitation des ports) et la SOMAPORT (Société marocaine des ports, filiale de la Comanav). Le port de Casablanca servira de station pilote, en attendant la généralisation.
La révision de ces plafonds à la baisse était l’un des objectifs, aux côtés de l’unicité de la manutention et du maintien du personnel des ex-stevedores, de la loi sur la libéralisation portuaire.
Cette mesure prise par l’Agence national des ports et qui colle au calendrier de réforme tel que proposé par le ministère  de l’Equipement et du Transport s’explique par le passage à l’unicité de la manutention : «Avant, il y avait deux opérateurs distincts, à bord et à terre. L’acconage était assuré par l’Office d’exploitation des ports et la manutention à bord par les compagnies privées. Aujourd’hui, avec l’unicité, un seul opérateur s’occupe de la manutention. D’où la baisse», explique-t-on à l’Agence nationale des ports, organe chargé de la planification des tarifs. 
Parallèlement, le circuit de facturation portuaire a été simplifié avec la facturation directe de la manutention, du concessionnaire à l’agent maritime. Ce dernier répercutera la facture sur le réceptionnaire ou l’expéditeur, ou éventuellement le transitaire.
Cette baisse devra être suivie si l’on s’en tient au calendrier du ministère du Transport d’une libéralisation des tarifs de manutention pour le trafic divers entre juin et août 2007.
 Pour les autres trafics, les tarifs de manutention resteront réglementés par l’ANP jusqu’en septembre 2007. A partir de cette date et jusqu’en 2008, en plus du trafic divers, les tarifs de manutention de trafic roro seront libres. La libéralisation totale des tarifs de manutention interviendra pour sa part en juin 2008.
L’ANP fixera des tarifs de manutention publics plafond.
Autre chantier sur lequel penche actuellement l’autorité du transport maritime, l’édition d’une circulaire pour le transport des passagers et des roro dans le Détroit de Gibraltar. Jusque-là les autorisations sont accordées sur la base de critères. Ce ne sera plus le cas d’ici l’été 2007. La survenance de nombreux incidents l’année dernière pousse la réglementation à exiger des prestataires le paiement d’une caution égale aux dommages qu’ils pourraient occasionner aux passagers. Une caution qui va dans le sens d’une meilleure protection du consommateur et des nombreux voyageurs (MRE) qui transiteront par le Détroit mais qui ne manquera pas de faire grincer des dents.

   

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *