Pour une stratégie nationale de propriété intellectuelle

Pour une  stratégie nationale de propriété intellectuelle

Le Centre marocain de l’innovation démarrera ses activités dans une semaine. C’est ce qu’a souligné Ahmed Réda Chami, ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, dans son discours d’ouverture de la Journée de la propriété intellectuelle tenue lundi 23 mai à Casablanca. Cette Journée a été organisée par l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC), le Bureau marocain des droits d’auteur (BMDA), le Comité national de la propriété industrielle et anti-contrefaçon (CONPIAC), l’Association marocaine de lutte contre le Piratage (AMPL) et l’Association Business Software Alliance (BSA). Ainsi, pour la première fois, l’ensemble des acteurs institutionnels et professionnels concernés par la lutte contre la contrefaçon se sont réunis pour un séminaire sous le thème «La propriété intellectuelle : moteur de développement économique». «Cette journée constitue, pour les secteurs public et privé et le monde associatif, une occasion unique pour sensibiliser et mobiliser les opérateurs économiques à l’importance de la protection de leurs droits de propriété intellectuelle, échanger les idées et les best practices et renforcer un partenariat et une coopération entre les secteurs privé et public. Mais également, pour la lutte contre la contrefaçon, établir un dialogue constructif et équilibré, portant sur les défis communs sur le piratage et les solutions novatrices à y apporter, unir les efforts et donner une impulsion au niveau national pour lutter contre la contrefaçon et le piratage, traiter des dimensions socio-économiques de la contrefaçon et du piratage et obtenir des réponses ciblées de la part de divers acteurs et enfin, proposer des solutions concrètes et un plan d’action», a précisé Adil El Maliki, directeur général de l’OMPIC. Aussi, ce séminaire a été l’occasion de la signature d’une convention-cadre entre l’OMPIC et la Chambre de commerce internationale (ICC Maroc) et d’un partenariat entre l’OMPIC et le Groupement des annonceurs du Maroc (GAM). Ces deux accords ont pour but d’intensifier les échanges d’informations, de documentations et d’expertises en matière de propriété industrielle. Par ailleurs, le séminaire a été scindé en quatre panels. À savoir le panel 1, «La propriété intellectuelle et la lutte contre le piratage et la contrefaçon, une réalité socio-économique», le panel 2, «Stratégies de propriété intellectuelle, approches sectorielles», le panel 3, «Application des droits de la propriété intellectuelle» et enfin le panel 4, «Coopération et coordination secteurs privé-public». Ainsi, dans l’environnement d’émergence économique et sociale qui caractérise le Maroc et sa région, l’essor d’une véritable culture de la propriété intellectuelle au service de la créativité et de l’entrepreneuriat reste un enjeu prioritaire. Et c’est exactement dans ce cadre que cette journée a réuni l’ensemble des acteurs institutionnels et professionnels concernés par cette problématique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *