Provinces du Sud : place au développement intégré

Cette orientation, qui prend appui sur une approche participative et  partenariale, a vu le jour grâce à la demande de la société civile, avant d’être adoptée par les élus, les autorités provinciales et  locales. Dans un entretien accordé à la MAP, en marge d’une tournée effectuée par  M. Hajji du 13 au 16  février dans les provinces de Tan-Tan, de Tarfaya, d’Assa  et de Guelmim, le directeur général de l’ADES a indiqué que les projets de  bonne gouvernance locale, de promotion de l’emploi et de réhabilitation des  oasis, qui ont fait l’objet de signature de plusieurs conventions, n’ont pas  été élaborés au niveau central, mais ils sont le fruit de concertation avec les  citoyens, soulignant que  l’agence  a choisi de s’inscrire  dans un processus  positif  d’actions  en vue de répondre  aux besoins et demandes locaux.
A ce propos, M. Hajji a précisé que l’élaboration du projet de la protection  et la réhabilitation des oasis émanent de la demande locale des habitants  des oasis, soulignant qu’en dépit du fait que ce projet s’inscrit dans le  cadre du programme national de sauvegarde des oasis, l’intervention de l’agence s’est avérée indispensable pour sauver ce patrimoine qui remonte à  des milliers d’années.
Ce programme permettra également de limiter l’exode rural, d’améliorer les  revenus des habitants, de préserver l’environnement et d’encourager le  tourisme écologique. Le responsable a précisé que l’ADES vise, notamment, par le lancement du  projet de l’implantation du cactus, qui sera étudié en partenariat avec le département du Développement social, de la Famille et de la Solidarité, la  recherche des moyens  de commercialisation  et le renforcement de l’investissement.
S’agissant de l’initiative de la promotion de l’emploi et du développement,  M. Hajji a affirmé que le développement ne nécessite pas uniquement la  mobilisation des fonds mais requiert également la création de projets. Le développement ne sera pas concrétisé uniquement à travers les  infrastructures, mais également par la mise en place de projets générateurs de  revenus, qui permettront de générer des postes d’emploi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *