Réalisations financières au 1er semestre 2015 / Taqa Morocco : De l’énergie à revendre…

Réalisations financières au 1er semestre 2015 / Taqa Morocco : De l’énergie  à revendre…

Au premier semestre 2015, Taqa Morocco affiche des résultats en forte progression en comparaison à la même période en 2014. C’est ce qu’a annoncé Abdelmajid Iraqui Houssaini, directeur général de Taqa Morocco, lors d’une conférence de presse d’annonce des résultats financiers de la filiale marocaine du géant émirati «Taqa» tenue, vendredi 11 septembre dernier à Casablanca. «Ces réalisations ont été possibles grâce à la bonne tenue de nos performances opérationnelles et à la maîtrise de nos charges d’intérêts», a résumé M. Iraqui Houssaini.

En ce sens, le premier producteur d’électricité privé au Maroc, Taqa Morocco, a enregistré une amélioration significative de 43% de son résultat d’exploitation consolidé qui s’est établi à 1,28 milliard de dirhams. «Cette performance est le fruit de l’effet conjugué de la bonne performance des Unités 5 & 6 et de l’optimisation des charges d’exploitation et de maintenance, grâce à une rationalisation des coûts»,  a souligné pour sa part Omar Alaoui M’hamdi, directeur général adjoint de Taqa Morocco.

Pour sa part, le chiffre d’affaires consolidé de Taqa Morocco a totalisé 4,35 milliards de dirhams, en accroissement de 39% par rapport au premier semestre 2014. «Cette importante hausse de notre chiffre d’affaires s’explique par la performance opérationnelle des Unités 5 & 6 sur une période pleine de 6 mois, en plus de l’impact de l’appréciation du dollar par rapport au dirham au cours du premier semestre 2015, notamment sur la composante frais d’énergie», a relevé M. Alaoui M’hamdi. Et de poursuivre «Dans ce sillage, notre taux de marge opérationnelle consolidée ressort en nette progression. Il passe donc de 28,7% au 30 juin 2014 à 29,5% au 30 juin 2015».

En ce sens, Taqa Morocco a affiché à fin juin 2015 un résultat net part du groupe (RNPG) de 445 millions de dirhams. «Notre RNPG ressort en appréciation de 16% passant de 385 millions de dirhams au premier semestre 2014 à 445 millions de dirhams à la même période en 2015. Cette performance est le fruit de la progression du résultat d’exploitation consolidé sur la période et de l’augmentation des charges d’intérêts sur emprunts au niveau de la filiale JLEC 5&6», a expliqué M. Alaoui M’hamdi.

C’est ainsi que, résultat d’une bonne application du plan de maintenance préventive, «le taux de disponibilité de ces Unités est passé de 91,5%, à fin juin 2014, à 96,6% sur les six premiers mois de l’année en cours», a rappelé M. Iraqui Houssaini. Pour sa part, le taux de disponibilité des Unités 1 à 4 a été de l’ordre de 86,6%, contre 90,8% une année auparavant, compte tenu de la réalisation de la révision majeure planifiée de l’Unité 4 durant le premier semestre 2015, a précisé le directeur général de Taqa Morocco.

Par ailleurs, M. Iraqui Houssaini a annoncé un taux d’endettement (ratio dettes/dettes + capitaux propres) de 70%. Cependant, bien qu’en amélioration au vu des prévisions du business plan, ce niveau reste relativement élevé par rapport aux sociétés internationales cotées opérant dans la production et la distribution de l’électricité. Ce taux ne dépasse généralement pas les 40%. S’agissant du besoin en fonds de roulement, Taqa Morocco a réussi à le réduire quasiment de moitié par rapport à l’exercice précédent pour le maîtriser à 805 millions de dirhams.

Enfin, s’agissant des perspectives, M. Iraqui Houssaini a annoncé que Taqa Morocco poursuivra ses efforts pour la réalisation de ses résultats prévisionnels 2015 conformément à son business plan.
 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *