Recharges IAM sur les GAB de la BMCI

Riposte. Après le lancement par son concurrent Méditel de l’offre de recharge de carte à travers les guichets automatiques bancaires (GAB) en juin 2002, IAM réagit. L’opérateur historique s’apprête à lancer un service de recharge similaire en partenariat ave la BMCI.
Ce nouveau mode de recharge sera ouvert à tout titulaire de carte Interbank, détenteur de MasterCard ou d’une carte bancaire étrangère, comme pour les Marocains résidants à l’étranger (MRE).
La recharge sera possible sur le réseau des GAB de la BMCI qui comprend plus de 90 guichets. La mise en place de cette solution permettra, ainsi, aux abonnés d’IAM de recharger leurs cartes prépayées en fonction de leurs choix sans limitation de plafond. Actuellement, IAM revendique plus de 4,6 millions d’abonnés. Il n’est pas nécessaire d’être un client de l’opérateur pour utiliser ce service. Ce qui importe c’est de disposer d’une carte bancaire. Le détenteur de la carte doit seulement introduire le numéro de GSM de son choix et valider ensuite au GAB la transaction de paiement de la recharge.
Même les opérations de promotion sur les recharges d’IAM seront prises en compte par l’application installée sur les GAB de la BMCI.
Le recours aux GAB, par les deux opérateurs, s’inscrit dans une perspective d’élargissement du réseau de distribution surtout que les guichets ont l’avantage de fonctionner 24/24 et tout au long de la semaine. La plate-forme technique de cette solution a été fournie, à l’instar de Méditel, par l’éditeur de logiciels de monétique Hightech Payment Systems (HPS).
Parallèlement au positionnement de Maroc Telecom sur ce nouveau mode de distribution, Méditel est actuellement en négociation pour étendre l’option de recharge pour ses abonnés à travers les GAB de BMCE Bank. Actuellement, l’offre de recharge n’est possible que sur les 90 GAB de Crédit du Maroc.
L’aboutissement du projet du Centre monétaire interbancaire (CMI), dont le démarrage est prévu pour le mois de juin, donnera un coup de pouce à de tels projets basés sur les GAB. Le système bancaire deviendra ainsi un axe important du réseau de distribution des services y compris ceux des opérateurs télécoms.
Toujours sur le volet technologique, la BMCI lancera, pour sa part au courant de cette année un service d’alerte bancaire par mini-messages (SMS). Il s’agit d’une offre similaire qui a été mise en service fin 2002 par Crédit du Maroc en partenariat avec la jeune pousse spécialisée sur cette niche «Dial Technologies». Les clients de la banque, filiale du groupe français BNP Paribas, seront en mesure de suivre l’état des lieux et l’évolution de l’activité de leurs comptes bancaires grâce à des alertes envoyées par SMS.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *