Résultats financiers 2013: Groupe BMCI, Une solide assise financière

Résultats  financiers 2013: Groupe BMCI, Une solide assise financière

La solidité financière du Groupe BMCI reste très forte et sa solvabilité se renforce. Voilà ce qu’a annoncé Laurent Dupuch, président du directoire de la BMCI, lors d’une conférence de presse tenue, vendredi 28 mars à Casablanca.

En effet, en dépit d’une conjoncture économique peu porteuse, le Groupe BMCI a fait preuve d’une bonne résistance de ses activités opérationnelles, avec un nombre de clients en hausse de 5,6%, et poursuit son plan d’investissement et de développement de ses ressources humaines. À ce titre, 22 agences ont été ouvertes et 335 nouveaux collaborateurs ont rejoint le Groupe.

Une solidité financière à toute épreuve

Dans ce sillage, à fin décembre 2013, les dépôts moyens de la clientèle se sont établis à 39,9 milliards de dirhams, en progression de 2% par rapport à la même période de l’exercice précédent. C’est ainsi que les ressources à vue ont augmenté de 2,1% pour se situer à 24,8 milliards de dirhams. Cette hausse est notamment due au développement du réseau d’agences qui réalise un bond de 6,6% et à la croissance du nombre de clients en augmentation de 5,6%. «Engagé auprès de l’ensemble de ses clients afin d’accompagner leurs projets, et jouant pleinement son rôle d’acteur responsable pour le développement économique du Maroc, le Groupe BMCI affiche en 2013 un ratio «crédits-dépôts» de 118%», a commenté M. Dupuch.

Pour leur part, les crédits par caisse à la clientèle qui s’établissent à 48,5 milliards de dirhams ont enregistré une baisse de 3,4% par rapport à décembre 2012. À noter que ce recul s’est inscrit dans une conjoncture économique peu favorable.

Aussi, traduisant la solidité financière de la BMCI, l’agence internationale de rating Fitch a confirmé en 2013 les ratings de la BMCI, AAA (mar) (long terme) et F1+ (mar) (court terme), parmi les meilleurs obtenus sur une échelle nationale. Le Groupe BMCI affiche également une solvabilité très élevée, avec un ratio de solvabilité consolidé de 14,8%, au-dessus du seuil minimum réglementaire.

Un PNB très résistant

Dans le même sillage, confirmant le rôle de la BMCI en tant qu’acteur majeur dans le financement des activités de commerce international, les engagements par signature ont atteint 22,4 milliards de dirhams à fin 2013 enregistrant ainsi une augmentation de 2,6% par rapport à décembre 2012. Pour sa part, le Produit net bancaire consolidé s’est élevé au 31 décembre 2013 à 3,1 milliards de dirhams, en légère baisse de 0,9%. Aussi, la marge d’intérêt a baissé de 2,1% pour s’établir à 2,6 milliards de dirhams à fin 2013. Par ailleurs, les autres rubriques ont connu une hausse de 4,8% pour atteindre 572,6 millions de dirhams au 31 décembre 2013. «Le PNB du groupe a fait preuve d’une extrême résistance dans une conjoncture très peu propice. À noter que le produit net bancaire de la banque BMCI affiche une progression de 0,5% par rapport à 2012, traduisant la solidité de la structure», a expliqué M. Dupuch.

Des investissements conséquents

Les frais de gestion consolidés augmentent de 5,4% par rapport au 31 décembre 2012 pour s’élever à 1,5 milliard de dirhams compte tenu de l’impact des investissements réalisés pour le développement du réseau commercial qui a compté 22 ouvertures d’agences en 2013 et des plates formes informatiques et opérationnelles. «Le Groupe BMCI fait également du développement de ses ressources humaines une priorité, avec un effectif en hausse de 5,2% pour atteindre 3.213 collaborateurs. Ces derniers ont bénéficié d’actions de formation ciblées et continues, soit 105.000 heures de formation», a relevé M. Dupuch. C’est ainsi que le coefficient d’exploitation s’est établi à 47,3% pour se positionner
comme l’un des meilleurs du marché marocain.

Un résultat net de 641 millions de dirhams

«Par ailleurs, en dépit de la conjoncture très difficile qu’a connue le secteur en 2013, le résultat net du Groupe BMCI a atteint 641 millions de dirhams et la solvabilité est restée très élevée», a souligné M. Dupuch. ans ce sillage, le résultat brut d’exploitation consolidé affiche une baisse de 6% pour atteindre 1,6 milliard de dirhams et le résultat net part du Groupe BMCI s’est établi à 639,9 millions de dirhams, en baisse de 20,3% par rapport au 31 décembre 2012. Aussi, dans un environnement économique plus difficile, le coût du risque consolidé est en augmentation de 27,9%, à 588,1 millions de dirhams.

Toutefois, rapporté aux volumes des engagements, il reste maîtrisé. «En gros, ce qu’il y a à retenir, c’est que la BMCI affiche des performances solides dans un contexte économique peu porteur, avec Une orientation clients affirmée, une bonne résistance du PNB et des volumes de crédits et de dépôts et un coefficient d’exploitation parmi les meilleurs du marché et un taux de couverture des risques en amélioration. De plus, le groupe fait preuve
d’une solidité financière élevée et encore renforcée», a résumé M. Dupuch. Et de poursuivre: «S’agissant des perspectives, nous tablons sur des indicateurs bien plus optimistes en 2014, avec une croissance de l’activité».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *