Résultats financiers 2015 du Crédit du Maroc: CAP 2018 rythme la cadence

Résultats financiers 2015 du Crédit du Maroc: CAP 2018 rythme la cadence

2015 est seulement la deuxième année d’exécution de notre Plan moyen terme CAP 2018, et nous commençons déjà à en cueillir les fruits. C’est ce qu’a déclaré Baldoméro Valverde, président du directoire du Crédit du Maroc, lors d’une conférence de présentation des résultats financiers 2015, tenue vendredi 11 mars à Casablanca.

Baldomero-VALVERDE-credit-du-maroc-2013-05-31
Baldoméro Valverde, président du directoire du Crédit du Maroc

«Nous pouvons dire aujourd’hui que le Crédit du Maroc a dégagé, en 2015, une activité commerciale dynamique, soutenue par la montée en puissance de CAP 2018, en plus de fondamentaux financiers sains et des perspectives de développement encourageantes», a relevé M. Valverde.

Activité commerciale : Premiers effets de CAP 2018

Le Crédit du Maroc a poursuivi en 2015 la transformation engagée en 2014 dans le cadre de son Plan moyen terme CAP2018. Ainsi, s’agissant des ressources, le Crédit du Maroc a terminé l’exercice avec un niveau de dépôts de clientèle de 38,426 milliards de dirhams, contre 36,976 milliards de dirhams en 2014, soit une hausse de 3,9%. De même, les ressources à vue et d’épargne progressent respectivement de 4,7 et 3,7%, alors que les ressources à terme évoluent en 2015 de 1%. Pour ce qui est des emplois clientèle, le groupe bancaire relève une réalisation de 36,990 milliards de dirhams, en progression de 5,6% par rapport au 31 décembre 2014. Aussi, la part de marché du Crédit du Maroc a évolué de 19 points de base et s’est établi au 31 décembre 2015 à 5,31%.
«Le Crédit du Maroc a enregistré en 2015 une bonne performance sur les crédits immobiliers, les crédits de trésorerie, et les crédits à la consommation qui ont progressé respectivement de 6,2, 2,2, et 1,3%. Les crédits à l’équipement ont par ailleurs baissé de 3,7%, un recul qui a caractérisé le marché dans son ensemble», a relevé, pour sa part, Jamal Lemridi, directeur général du Crédit du Maroc.
Par ailleurs, en 2015, le Crédit du Maroc s’est distingué par des innovations produits qui ont porté principalement sur l’activité crédits, à travers deux campagnes sur les prêts immobiliers «#Imposta7il» et «#Koun-Hani» introduisant le taux variable plafonné. La banque a, par ailleurs, poursuivi sa stratégie d’innovation en initiant un grand chantier de transformation digitale. «Le lancement de la signature électronique en agence est une exclusivité nationale en 2015 et constitue une première concrétisation de ce projet», a précisé M. Valverde. A rappeler, qu’en 2015, le Crédit du Maroc a inauguré son nouveau siège régional sur l’axe Rabat-Kénitra, symbole de l’ancrage régional des centres de décision de la banque qui s’engage avec ses 2502 collaborateurs pour réaliser les projets de vie de ses clients.

Des réalisations financières en résilience

Le produit net bancaire atteint 2,096 milliards de dirhams en progression de 0,3%, alors que la contribution des métiers de base de la banque est clairement orientée à la hausse avec une augmentation de 3% pour la marge d’intérêt dans un contexte de taux défavorable et de 1,1% pour la marge sur commissions. «Ces performances sont atténuées par une baisse des résultats des opérations de marché en raison d’un environnement peu porteur et d’une politique toujours très prudente sur ce type d’activité», a expliqué M. Lemridi. Et de poursuivre : «hors effet exceptionnel et non récurrent lié à un contrôle fiscal dont l’impact s’établit à 79 millions de dirhams, les charges générales d’exploitation s’inscrivent en progression modérée de 1,1%». Dans ces conditions, le résultat brut d’exploitation, hors effet lié au contrôle fiscal, demeure quasi-stable en léger recul de 0,6%. De même, le résultat net part du Groupe, affecté par le niveau de provisionnement de l’exercice et les impacts du contrôle fiscal, s’établit à 82 millions de dirhams, contre 238 millions de dirhams à fin 2014.

Au plan des fonds propres, le Crédit du Maroc a poursuivi sa stratégie de renforcement continu de son assise financière et a procédé au cours de l’exercice 2015 à une augmentation de capital par conversion optionnelle en actions de dividendes de l’exercice précédent. «Cette opération vient confirmer l’engagement continu de notre maison-mère le Groupe Crédit Agricole France et la confiance de nos actionnaires. Elle a également permis de porter le capital du Crédit du Maroc à 1.088.121.400 dirhams», a précisé M. Valverde.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *