Savola veut sa guerre de l’huile

Savola veut sa guerre de l’huile

Le staff de Savola ne cache pas son satisfecit quant aux résultats réalisés lors du premier semestre 2005. Lors d’une conférence de presse tenue lundi 3 octobre à Casablanca, Zouhaïr El Oudrghiri, PDG de Savola Maroc et Zakaria Aakil, directeur général de la société, ont livré à la presse nationale «les prouesses» des deux marques de leurs sociétés: les huiles de table Hala et Afia.  Première mise au point de Savola: le timing de cette sortie médiatique a été fixé depuis longtemps. «C’est donc un pur hasard que cette conférence ait succédé à celle tenue par Lasieur Crystal», ont tenu à préciser les responsables.
Ces derniers sont par la suite passés à une présentation chiffrée du bilan de leur entreprise durant les sept premier mois de l’année en cours. Ainsi, les volumes de ventes des deux huiles de table, Afia et Hala, sont passés de 1679 à 4008 tonnes entre janvier et août 2005. parties de 399 tonnes en janvier de cette année, les ventes de Afia, par exemple, ont atteint 1321 tonnes sept mois plus tard. «Notre objectif a toujours été de créer de la valeur ajoutée sur le marché marocain, ce que nous sommes en train de réussir d’une belle manière», explique Zakaria Aakil. Et d’ajouter que depuis leur intégration sur le marché national, les deux huiles Hala et Afia ont connu une demande croissante de la part du consommateur, enregistrant régulièrement une augmentation au niveau de leurs parts de marché. Pour les responsables de cette filiale du géant saoudien Savola Edible Oils, ce n’est là que le résultat de la politique menée par Savola Maroc tant au niveau de la production, de la qualité que de la distribution et du marketing. Après seulement 13 mois d’existence, cette entreprise « a réussi des performances sans précédant dans un marché caractérisé jusque-là par un manque d’innovation et de dynamisme ». En effet, avec un volume annuel de production estimé à 50000 tonnes, Savola Maroc a très vite acquis « une position prépondérante, investissant les rayons et les foyers des consommateurs et étendant aisément ses parts de marché, grâce à une offre exceptionnelle au meilleur rapport qualité/prix et une stratégie marketing performante ». Et ce n’est que le début d’un grand plan d’investissement qui a également été annoncé lundi soir lors de la conférence de presse.
Un plan qui porte sur un montant global de 100 millions DH: 40 millions de dirhams pour doubler la capacité de raffinerie et de conditionnement de l’usine Savola de Berrechid de 160 tonnes par jour à 300 tonnes quotidiennement et 60 millions destinés au renforcement de la flotte de distribution qui sera portée de 35 à 70 camions. Ainsi, la firme saoudienne, après avoir défait ses participations avec le partenaire marocain PGC, du groupe Amhal, parce que ce dernier n’arrivait pas à suivre le rythme grandissant des investissements requis, explication fournie par le staff dirigeant de Savola Maroc, prend ainsi un autre cap et affiche ses ambitions pour les marchés des huiles au Maroc. Il est à signaler que Savola Morocco est une société au capital mixte de 54 millions DH, détenu aujourd’hui à 60 % par Savola Edible Oils et à 40% par le groupe malaisien Golden Hope.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *