Station de Taghazout : Bientôt embellie

Après le mémorandum d’entente conclu en février 2001 entre le gouvernement et le groupe Dallah Al Baraka pour la mise en valeur de la station balnéaire de Taghazout dans la région d’Agadir, les deux parties ont signé avant-hier, en la présence du Souverain, la convention d’investissement concernant ce projet dont l’investissement global est de l’ordre de 12 milliards de DH. Une convention qui donne le coup d’envoi au chantier immense de l’aménagement des stations balnéaires prévues dans l’accord-cadre.
Notons qu’avant la conclusion de cet accord avec le gouvernement, le groupe a réalisé plusieurs études, technique, financière, marketing et d’aménagement. Ce qui a permis l’élaboration de la convention et du cahier des charges. La convention en question précise les conditions de réalisation du programme d’aménagement touristique de cette station balnéaire, basée selon ses promoteurs sur un concept d’aménagement touristique de nouvelle génération.
Concrètement, l’aménagement de cette future station balnéaire porte sur la création de 35 établissements hôteliers de catégories supérieures dont la capacité s’élève à 19.000 lits et 5.100 lits pour les résidences touristiques. En principe, l’ouverture du premier hôtel est prévue pour 2006. La station sera également dotée des équipements de loisirs et d’animation dont trois cours de golf et deux abris de bateaux de pêche et de plaisance.
Le plan d’aménagement de cette station nécessitera un investissement global de près de 1,6 milliard de DH, sans compter les 10 milliards de DH engagés dans la réalisation des équipements d’hébergement et de loisirs. Ce projet de grande dimension permettra la création d’environ 15.000 emplois directs et plus de 75.000 emplois indirects. La mise en valeur de la station de Taghazout s’inscrit dans le cadre de la nouvelle politique touristique baptisée « Vision 2010 » visant la promotion du segment balnéaire qui doit constituer 70% de l’offre de la destination Maroc d’ici 2010. Cinq stations sont programmées : Saïdia (Berkane), Khémis Sahel (Larache), El Haouzia (Essaouira), Plage Blanche (Guelmim). Pour activer la cadence, le ministère du Tourisme a lancé en début de semaine un appel à manifestation d’intérêt pour pré-sélectionner des aménageurs-développeurs privés intéressés pour le développement de l’une ou plusieurs de ces cinq stations balnéaires intégrées.
Selon le calendrier fixé par le département de Oualalou, la sélection effective de ces investisseurs est prévue avant septembre 2002. Pour encourager les aménageurs-développeurs, l’Etat s’est engagé à équiper les terrains qui accueillent ces stations en infrastructures hors-sites. Les terrains en question seront cédés aux aménageurs à des prix préférentiels.
L’aménagement des sites étant réalisée, les investisseurs touristiques pourront bénéficier des lots mis à disposition. En attendant, tout porte à croire que plusieurs ténors s’intéressent à ces stations vu le potentiel touristique que représente la destination Maroc.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *