Téléphoner revient désormais moins cher

Téléphoner revient désormais moins cher

Passer un coup de fil coute de moins en moins cher. D’une année à l’autre, les prix des communications chutent pour le grand bonheur des citoyens. Ces derniers le rendent bien aux opérateurs, puisque, de la sorte, ce sont l’usage et l’accès aux services télécoms qui se dynamisent.

On l’aura compris, jamais la concurrence n’aura autant servi un secteur. C’est ce qu’ont démontré les tableaux de bord du marché des télécoms pour le 1er trimestre 2015 publiés par l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT). Cependant, cette baisse commence à s’atténuer d’une année à l’autre.

C’est ainsi que le prix des communications mobiles mesuré par le revenu moyen par minute (ARPM) a enregistré une baisse annuelle de seulement 9% contre des baisses conséquentes à deux chiffres enregistrées entre 2013 et 2014. En ce premier trimestre 2015, l’ARPM est passé de 0,34 DHHT à fin mars 2014 à 0,31 DHHT à fin mars 2015. Dans ce contexte, le parc mobile est resté pratiquement inchangé comparé à fin mars 2014 avec une hausse insignifiante de 0,02% sur une année.

Ainsi, à fin mars 2015, le Maroc comptait 43,39 millions d’abonnés mobiles, avec un taux de pénétration d’un peu plus de 128%. Pour sa part, l’usage moyen sortant mensuel par abonné mobile s’accroît de manière continue, et atteint 91 minutes, consommées en moyenne par client mobile par mois à fin mars 2015, soit une hausse de 3% en un an. Cette croissance s’accompagne d’une évolution annuelle de 4,2% du trafic sortant mobile qui a atteint 11,86 milliards de minutes au cours du 1er trimestre de l’année 2015. Pareillement, le trafic des SMS a connu une forte hausse de l’ordre de 27,1% sur une année pour atteindre 4,55 milliards d’unités.

S’agissant de l’Internet, la baisse annuelle de la facture moyenne mensuelle par client Internet atteint 31%, s’établissant à 22 DHHT/mois/client au 1er trimestre 2015 contre 32 DHHT une année auparavant. L’Internet 3G a enregistré une baisse de 32% alors que l’ADSL a connu une hausse de 3%. Ainsi, la facture moyenne s’établit à 15 DHHT pour l’Internet 3G et à 93 DHHT pour l’ADSL à fin mars 2015. Une évolution qui s’est directement répercutée sur le nombre d’abonnés Internet qui a dépassé la barre des 10 millions à fin mars 2015 avec un taux de pénétration de 30,5%. Il affiche, ainsi, un taux de croissance trimestriel de 22% et annuel de 59%.

Par ailleurs, avançant à contresens du courant, le prix moyen de la minute dans le segment fixe affiche une hausse de 11% sur un an, passant de 0,75 DHHT à fin mars 2014, à 0,83 DHHT à fin mars 2015. Dans ce contexte, le parc fixe se chiffre à 2,39 millions d’abonnés, ce qui représente une baisse annuelle de 15,3%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *