Textile : vulgariser les produits finis

Textile : vulgariser les produits finis

Mettre l’accent sur les dernières innovations du secteur et les mutations qui l’ont marqué au niveau régional et international. C’est l’objectif de la semaine internationale du textile et de l’habillement prévue du 13 au 17 octobre à Marrakech. L’événement s’inscrit dans le cadre du contrat-programme signé il y a une année entre l’Etat et l’Association Marocaine des Industries du Textiles et de l’Habillement (Amith), lequel s’était engagé pour un certain nombre d’objectifs en termes de création d’emplois et de promotion du secteur. Plus de 600 participants, professionnels pour la plupart, sont attendus au Palais des Congrès de Marrakech. Parmi les grands thèmes du moment qui seront au menu : la réorganisation des réseaux de distribution, la délocalisation, et d’une manière générale, les rapports entre l’industrie et la distribution. L’AMITH présentera à l’occasion une nouvelle étude sur le secteur réalisée par Euro Maroc Entreprise (EME) en partenariat avec l’AMITH. Celle-ci retrace la situation des Textiles par secteur d’activité et présentera un plan d’action pour la mise à niveau. Selon, Moncef Wahbi, responsable de la communication à l’Amith, la stratégie retenue par cette étude repose sur quatre axes : l’orientation des industriels vers des produits finis, au détriment de la sous-traitance, pauvre en valeur ajoutée, la montée du produit en gamme et en qualité, la diversification des débouchés et la promotion du maillage et du partenariat. Pour le moment, il s’agit de se renforcer sur les marchés traditionnels, France, Angleterre et Royaume-Uni notamment. La rencontre de Marrakech sera précédée à Casablanca les 14 et 15 septembre, du salon «Maroc in Mode », né sous le sillage du défunt Vetma qui n’a jamais pu atteindre des sommets. Cet événement, prévu au centre d’exposition de l’Office des Changes, réunira plus de 100 exposants marocains. Il sera suivi de « Maroc Sourcing », salon qui en est à sa deuxième édition. Plus de 200 exposants présenteront les derniers développements sur les techniques de finissage et de services textiles. Ces événements interviennent, il faut le rappeler, à la veille de grandes mutations du secteur des Textiles : démantèlement des accords multi-fibres en janvier 2005, suppression des quotas, adhésion du géant chinois en 2005…. Autant de bouleversements qui rendront encore la bataille de la délocalisation plus rude. Sur ce point, le Maroc a toujours fait valoir ses atouts, notamment sa proximité avec l’Europe. Ce qui, à lui seul, n’a jamais été un argument décisif face à d’autres pays de la rive Sud de Méditerranée. En fait, les partenaires étrangers sont plutôt très attentifs à l’évolution de la fiscalité et des procédures administratives. Sur ces deux point-là, comme l’ont rappelé quelques entrepreneurs espagnols, réunis avec leurs homologues marocains à Tanger les 29 et 30 septembre dernier, il y a encore à faire. Autant de points qui seront débattus lors du Salon de Marrakech qui prendra fin au terme d’un grand défilé de mode des créateurs et jeunes stylistes marocains. Le discours de clôture sera prononcé par le conseiller royal André Azoulay.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *