Tourisme : CRT : Amyn Alami élu par acclamation

C’est donc Amyn Alami qui succède à Omar Kabbaj, à la présidence du Conseil régional du tourisme de Casablanca. Contre toute attente. Le patron du CFG s’est fait élire hier, lundi 15 mai 2006, par acclamation en présence de l’autorité locale, des élus et des professionnels. En une semaine, M. Alami a revu sa stratégie, en acceptant, notamment, de composer avec les opérateurs touristiques.
Ces derniers s’étaient, l’on se rappelle (voir ALM du 10 mai 2006), opposés à une liste jugée trop «technocratique », présentée par le même Amyn Alami, il y a une semaine, en proposant leurs propres candidats. Le wali avait renvoyé dos à dos les uns et les autres. Mais le consensus impossible durant l’assemblée générale aura été obtenu à la suite de longues négociations en coulisse qui se sont accentuées en fin de semaine.
Entre-temps, les réunions et les tractations ont eu raison des divergences. La patron du CFG a “pris langue” avec Mohamed Dahha et Azzedine Skalli, deux hommes très écoutés parmi les professionnels. Si ces derniers ont été vite séduits par la pertinence du programme d’Amyn Alami, il aura fallu deux jours (samedi et dimanche) pour expliquer les changements aux professionnels.
Mais dimanche soir, il était quasi acquis que ce serait une liste commune qui serait présentée.
Dans le bureau exécutif élu hier, l’on retrouve côte à côte des personnalités issues des deux listes et ayant toutes approuvé la feuille de route d’Amyn Alami. En prenant les rênes , ce dernier a l’opportunité de mettre en pratique ses idées.
Derrière le président Amyn Alami, viennent Azzedine Skalli, vice-président de l’Association des agences de voyages, et Mohamed Dahha, président de l’Association de l’industrie hôtelière locale. Un tandem issu de la liste des professionnels et qui a eu beaucoup de mal à expliquer et à convaincre ces derniers de leur revirement en faveur d’Amyn Alami, co-auteur de la vision 2010 et l’un des architectes du Plan de développement régional touristique de Casablanca. Justement, il en sera beaucoup question du PDRT, durant l’intervention de M. Amyn Alami. Ce programme élaboré autour de trois axes définit le pilotage, la la coordination et la régulation du PDRT. Les pouvoirs seront partagés avec les autres membres du bureau. Dans l’instance exécutive figure aussi Jawad Zyatt, ancien cadre du ministère du Tourisme, aujourd’hui à la tête de la compagnie Jet For U. Ce jeune profil siégera aux côtés de Kamal Bensouda, directeur général d’Atlas Hospitality. Côté professionnels, outre M. Skalli et M. Dahha, il y a aussi dans le bureau, Khalid Kabbaj, de l’Association des loueurs de voitures, Azzelarabe Hasnaoui, président de l’association des restaurateurs de Casablanca et Lotfi Amrani, des guides et accompagnateurs touristiques. Reste maintenant à exécuter le programme touristique ambitieux du PDRT. Casablanca n’a plus que six ans pour le faire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *