Tourisme : La mise à niveau de Tanger bien partie

Quelque 705 millions de DH ont été réservés à la réalisation du programme de mise à niveau de la ville de Tanger. Un grand chantier qui s’étalera sur une période de quatre ans. Le principal volet de ce programme est consacré à la voirie et aux espaces verts. La création de jardins publics et de parcs au cœur de la ville va nécessiter une enveloppe budgétaire de 90 millions de dirhams. Vient ensuite l’éclairage public dont le coût s’élèvera à 70 millions de dirhams. Cette même somme sera également réservée au pavage et ravalement des façades des maisons et des quartiers populaires.
Le volet culturel n’est pas en reste. Le programme de mise à niveau consacre la somme de 30 millions de dirhams pour la construction d’une salle omnisports et un montant de 27 millions de dirhams pour la réalisation d’une salle de théâtre et d’un conservatoire.
Des travaux de renforcement des remparts et des monuments historiques de la ville du détroit vont être lancés. La somme de 80 millions de dirhams leur sera allouée.
La réalisation de ce grand chantier, qui s’étend sur une superficie de 17.000 m2, vise à réhabiliter Tanger et à la valoriser. Il permet d’aussi de préparer la ville au grand projet Tanger-Méditerranée actuellement en cours de réalisation. Ce nouveau port, qui sera opérationnel en 2007, constituera une plate-forme pour le développement de toute la région du Nord.
Afin d’accompagner ce développement, trois villes satellites seront construites aux alentours de Tanger.
Ces trois sites sont situés à Gueznaya (périmètre rural limitrophe de la ville), à Ksar Sghir-Ksar El Majaz (30 km de Tanger) et Mellousa (15 km au sud-est de la ville). Le premier site, qui s’étend sur 1070 ha, est à proximité des deux zones industrielles Tanger-Free-Zone et la zone industrielle de Gueznaya.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *