Tourisme : Tanger : la corniche retrouve sa classe

Tourisme : Tanger : la corniche retrouve sa classe

SM le Roi Mohammed VI a procédé, samedi 4 février à Tanger, à l’inauguration du boulevard Mohammed VI et de l’avenue Lalla Fatima Zohra Azizia qui constitue un prolongement du boulevard Mohammed VI. SA Lalla Fatima Zohra Azizia a fait beaucoup pour la ville de Tanger et pour le développement de la région et cette inauguration est une reconnaissance de ses efforts.
L’aménagement de ces deux grands boulevards s’inscrit dans le cadre du programme global de mise à niveau de la ville du détroit. L’enveloppe budgétaire dédiée à la mise à niveau urbaine de toute la ville est de 900 millions de dirhams.
Les travaux d’aménagement du boulevard Mohammed VI qui se prolonge sur cinq kilomètres de l’entrée du port jusqu’à la route Ksar, l’avenue Ibn Tachfine, la gare routière, la gare ferroviaire et les routes de Tétouan et de Rabat, ont déjà commencé.
Ces travaux, qui comprennent également les avenues des FAR et d’Espagne et la route Malabata, prendront fin en mars prochain.
L’aménagement de ce grand boulevard a nécessité une enveloppe budgétaire de 40 millions de dirhams. Une somme mobilisée dans le cadre d’un partenariat entre la commune urbaine de Tanger (20 millions DH), l’Agence pour la promotion et le développement Economique et Social des préfectures et provinces du Nord du Royaume (APDN-15 millions) et la société Amendis (5 millions).
Le boulevard Mohammed VI, qui compte d’importants établissements touristiques et monuments historiques, constitue ainsi une porte ouverte sur la Méditerranée.
Les travaux d’aménagement de la corniche ont débuté depuis près de trois mois. Les autorités municipales ont démoli les cafés de la corniche de Tanger afin de dégager la vue sur la mer pour les passants. La corniche est une des grandes priorités de la ville. Ce qui n’est pas pour déplaire aux touristes et surtout les habitants même de la ville. Désormais, ils pourront se balader et contempler la mer sans peine. 
Si la ville se fait belle, c’est aussi pour recevoir les prochaines Assises internationales du tourisme qui auront lieu en mars prochain.
Avec cette restructuration de la corniche et de ses boulevards, c’est en fait toute la ville qui respire. Ce nouveau souffle rafraîchira certainement la vie touristique de Tanger.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *