Tourisme : Un secteur en plein essor

Depuis l’accession de SM le Roi Mohammed VI au glorieux Trône de ses ancêtres, plusieurs chantiers ont été mis en place pour dynamiser le secteur du tourisme. En effet, depuis les premières Assises nationales du tourisme, le 10 janvier 2001 à Marrakech, le Maroc est officiellement engagé dans une nouvelle politique touristique qui vise à atteindre 10 millions de touristes à l’horizon 2010. Le discours royal prononcé lors de ces Assises constitue l’acte fondateur de la nouvelle stratégie touristique. Le contrat – programme du secteur touristique, élaboré conjointement par les opérateurs privés du secteur et les pouvoirs publics, a ainsi été entériné par la plus haute autorité de l’Etat. Cette stratégie, dite vision 2010, ambitionne d’atteindre 10 millions de touristes, dont 7 millions d’étrangers et porter la contribution du secteur au PIB à 20 % à l’horizon 2010. Pour atteindre ces objectifs, plusieurs chantiers ont été lancés dans ce cadre. Au niveau du produit touristique, six nouvelles stations touristiques ont été lancées dans le cadre du Plan Azur : stations touristiques à Saidia, Lixus à Larache, Mazagan à El Jadida, Mogador à Essaouira, Taghazout à Agadir et Plage Blanche à Guelmim. Quand à la première, la station Méditerranéen Saïdia, a été construite sur une superficie de 696 ha, pour un investissement de 12 milliards de dirhams. Cette station est dotée d’une capacité totale d’accueil de 30.000 lits dont 17.000 lits touristiques et 13.000 résidentiels. Cette station a été établie sur le concept traditionnel de complexe touristique, le Resort, comprennant notamment 9 hôtels de haut standing, 12 villages de vacances touristiques, 8 résidences touristiques de 4300 lits, 2.700 appartements, 300 villas, trois parcours de golf, une marina de 1.350 anneaux et une Médina de 43.000 m2 pouvant accueillir 160 magasins. Deux hôtels sont déjà opérationnels, Barcelo et Iberostra. Quand à la station de Taghazout, elle est construite sur une superficie de 615 ha. Cette station est dotée d’une capacité totale de 21.000 lits, nécessitera un investissement de 20 milliards de dirhams et permettra la création de 8.000 emplois directs et 40.000 indirects, alors que celles de Mazagan (504 ha) et de Mogador, leurs capacités respectives s’élèvent à 7.576 lits pour un investissement de 6,3 milliards de dirhams et 10.600 lits pour 5,6 milliards de dirhams.
Les deux autres stations Lixus et Plage Blanche seront réalisées sur respectivement 461 ha et 632 ha. Outre le Plan Azur, le Maroc a lancé d’autres projets d’aménagement de zones touristiques. Il s’agit de ceux d’Aguedal à Marrakech et Ghandouri à Tanger, dont le développement est assuré par la Caisse de dépôt et de gestion (CDG). Ces projets sont à un stade avancé, l’aménagement de la zone de l’Aguedal est achevée, la commercialisation des lots, viabilisés par CDG, est quasi finalisée et les travaux de construction de certaines unités hôtelières ont démarré, alors que la viabilisation de la zone de Ghandouri a été entamée et l’opération d’attribution des lots est actuellement en cours. À côté de cette stratégie, SM le Roi Mohammed VI a appelé le gouvernement à mettre au point, avant la fin de cette année, une vision touristique prospective à l’horizon 2020.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *