Trend baissier à la Bourse de Casablanca

À l’issue de la séance du vendredi 12 janvier 2007, le trend baissier de la Bourse des valeurs de Casablanca (BVC) s’est accentué. En effet, l’indicateur de toutes les valeurs mobilières cotées à la place de Casablanca, MASI (Moroccan All Shares Index), a perdu 1,26% à 9814,77 points. Quant au baromètre des valeurs les plus liquides, MADEX (Moroccan Most. Active shares Index), il a accusé un repli de 1,37% à 8027,45 points. De ce fait, les performances annuelles des deux indices se sont élevées à +3,54% pour le  MASI et à + 3,66% pour le MADEX. Pour sa part, la valorisation globale du marché s’est établie à 432,5 milliards DH.
Selon l’analyse de BMCE Capital, le chiffre d’affaires de cette séance de vendredi a totalisé 997,3 millions DH. Celui-ci a été à nouveau exclusivement drainé sur le marché de détails. Cependant, quatre valeurs ont accaparé près de deux tiers des échanges. Ainsi, les titres Addoha ont brassé 375,5 millions DH. Itissalat Al Maghrib, CIH et Lafarge Ciments ont généré respectivement 93,9 millions DH, 82,3 millions DH et 77,5 millions DH. Pour sa part, la filiale du groupe Zellidja a présenté les fondamentaux suivants : des PER (Price Earning Ratio) de 40,7 fois pour l’année 2006 et de 20,3 fois pour l’année 2007. On signale ici que le PER est le rapport entre le cours de la Bourse et le bénéfice par action. Le Dividend Yield de Lafarge Ciments est estimé à 1,2% en 2006. Dans une proposition similaire, HPS se défait de 5,97% à 1718 DH, tout en ramenant ses bénéfices annuels à +52%. Addoha, quant à elle, a régressé de 4,76% à 2700 DH fixant ainsi ses pertes à -5,3% depuis le début de l’année.
Pour les valeurs à la une, les actions CTM se sont adjugées la plus forte hausse en s’appréciant de 5,16% à 265 DH. Le transporteur est suivi de Auto-Hall, laquelle se hisse de 4,64% à 1465 DH. Le concessionnaire automobile a traité de facto à 18,6 fois et 23,8 fois ses résultats prévisionnels 2006 et 2007 et offre un rendement de dividende estimé à 2,7% en 2006. De son côté, Nexans Maroc a gagné 4,29% à 243 DH pour 7 283 actions échangées en renforçant ses gains year-to-date à +5,7%. Les bonnes performances enregistrées par ces trois valeurs s’expliquent surtout par le mouvement acheteur du marché.
En revanche, Fénie Brossette a chuté de près du maximum autorisé à 769 DH aggravant, par la suite sa contre performance pour l’année 2007 à -20,6%. A ce niveau de valorisation, la filiale du groupe Zellidja a présenté les fondamentaux suivant : des PER (Price Earning Ratio) de 40,7 fois pour l’année 2006 et de 20,3 fois pour l’année 2007. On signale ici que le PER est le rapport entre le cours de la Bourse et le bénéfice par action. Le Dividend Yield de Fénie Brossette est estimé à 1,2% en 2006. Dans une proposition similaire, HPS se défait de 5,97% à 1718 DH, tout en ramenant ses bénéfices annuels à +52%. Addoha, quant à elle, a régressé de 4,76% à 2700 DH fixant ainsi ses pertes à -5,3% depuis le début de l’année.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *