Un manager à l’ODEP

Un manager à l’ODEP

Nommé le 25 mai dernier à la tête de l’Office d’Exploitation des Ports, Mohamed Abdeljalil vient de boucler ses 100 jours de grâce. Une période mise à profit par le pontiste (lauréat des Ponts et Chaussées à Paris) pour  faire le tour de l’ensemble des directions de l’Office et recueillir les remarques et les suggestions. Cette nouvelle manière de «gouverner» suscite déjà des échos positifs dans le bâtiment en verre sis boulevard Zerktouni à Casablanca. A l’efficacité de son prédécesseur, «homme technique», le nouveau directeur général, (né en août 1968), joint le sens de la communication. Vite dit ?
Trilingue, à l’aise aussi bien en arabe, en français qu’en anglais, M. Abdejalil est titulaire d’un baccalauréat C. Après les classes préparatoires, il entame sa formation à l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussés à Paris dont il fut diplômé en 1991. S’ensuit un parcours professionnel riche, entamé par un poste d’auditeur auprès du cabinet Arthur Anderson à Paris entre septembre 1991 et 1993. Puis ce sera l’expérience du terrain, avec la conduite des travaux sur les chantiers de la société Bymaro, filiale du groupe Bouygues.
A partir de novembre 1998, M. Abdeljalil brigue le poste de directeur commercial de cette entreprise. L’occasion de compléter l’expérience acquise en participant à la négociation et à la conclusion d’importants contrats de construction.
En mars 2003, il rejoint le ministère de l’Equipement et du Transport en qualité de directeur des Programmes et Etudes. A ce poste, il est chargé de la coordination de l’action de ce ministère en matière de programmation, de suivi budgétaire, de systèmes d’informations et d’informatique et participe à l’élaboration des stratégies dudit ministère.
Dans ses fonctions, Mohamed Abdeljalil était aussi chargé du suivi d’un ensemble de dossiers dont celui de l’ingénierie financière pour l’accélération du rythme de réalisation des autoroutes. L’homme a été l’un des architectes de la création de la Caisse de Financement Routière et la libéralisation du transport aérien. Il est également chargé de coordonner les dossiers du département en relation avec la Commission européenne et participe, en tant qu’expert nommé auprès de la Commission, aux travaux du groupe de haut niveau pour l’extension des réseaux de transport européen aux pays voisins.
Dans d’autres domaines, le nom du nouveau directeur général de l’ODEP est associé aussi à l’étude de libéralisation du transport aérien (dont il était le chef de projet), aux négociations et au suivi du programme d’appui structurel de l’Union européenne au secteur du Transport au Maroc et, entre autres, à l’élaboration de montages financiers pour l’accélération du rythme de réalisation des autoroutes, en particulier celui relatif au tronçon Marrakech-Agadir.
Nul doute, Mohamed Abdeljalil aura besoin de toutes ses diverses expériences pour gouverner le navire ODEP, pris en tenaille aujourd’hui entre des réformes obligatoires et des échéances qui se rapprochent. Après les 100 jours de grâce, l’heure du travail a sonné.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *