Un nouveau dispatching national à Tit Mellil

Nouveau dispatching national de l’électricité. Présentée par Amina Benkhadra, mardi, cette nouvelle station viendra remplacer le dispatching des « Roches Noires », à Casablanca,  créé en 1985 et desservant différentes zones depuis cette date. Cette annonce a été faite, ainsi, par la ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, lors d’une séance de travail consacrée à la présentation du nouveau dispatching national de l’électricité. Au cours de cette séance à laquelle ont pris part plusieurs députés et conseillers, ainsi que le Directeur général de l’ONE et d’autres invités, la ministre a déclaré que cette nouvelle station de contrôle constitue un équipement hautement stratégique dans la gestion du système électrique national. Selon Mme Benkhadra, ce nouveau dispatching est actuellement en phase  « test » et les attentes liées à sa mise en service sont à la hauteur de l’importance du secteur dont il relève. Par ailleurs,  et comptant avec les performances et la fiabilité des techniques numériques, la nouvelle station de Tit Mellil permettra, en plus d’assurer l’équilibre entre l’offre et la demande, de maîtriser et optimiser l’exploitation des moyens de production, de transport et des interconnexions. L’importance de ce projet est aussi confirmée par le budget qui lui a été alloué. En ce sens que le coût global de ce nouveau dispatching s’élève à 130 millions DH a fait savoir de son côté le Directeur général de l’ONE, Younes Maâmar. Il a également souligné que cette station de contrôle assurera la sûreté du système électrique et permettra, notamment, de téléconduire jusqu’à 85 ouvrages et de traiter près de 13 000 informations en temps réel.  Une visite de ce nouveau site a été organisée à l’occasion, au profit de la cinquantaine de parlementaires des Chambres des représentants et des conseillers présents. Rappelons que cette annonce tombe quelques jours après la communication de l’Office national de l’électricité  autour de son programme d’investissement en équipements des réseaux de transport et de distribution sur la période 2008-2010. Ce programme ambitieux, d’une valeur globale de plus de 900 millions de dollars, vise à accompagner le développement économique du Maroc et assurer l’équilibre entre l’offre et la demande énergétiques.
«Le lancement de ce programme d’investissement intervient dans un contexte marqué par une forte croissance de la demande énergétique», avait déclaré Younes Maâmar, soulignant l’importance de la participation du secteur privé dans la réalisation des projets de l’énergie électrique.
Ce programme triennal prévoit d’accomplir des avancées significatives pour le secteur de l’électricité. Dont l’extension du réseau d’électricité de haute et moyenne tension ainsi que le raccordement de nombreux postes de transformation dans plusieurs régions du Royaume. La stratégie mise en œuvre désormais par l’ONE, vise à répondre au mieux aux besoins énergétiques du pays, au moindre coût et avec une meilleure qualité des services.  Il est ainsi question de diversifier les sources d’approvisionnement, d’assurer l’accès à l’électricité en particulier en milieu rural et d’ouvrir l’Office sur l’international pour valoriser son savoir-faire et générer de nouvelles sources de revenu.
L’ONE avait également montré sa volonté de lancer des appels d’offres pour l’implication du secteur privé. Les opérateurs économiques privés ont été invités à participer au programme d’investissement élaboré par l’Office national de l’électricité pour que l’énergie accompagne et serve le développement du pays.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *