Un week-end au Jnane Palace

Il reste fidèle à une réputation longtemps entretenue par Fès et qui veut que l’extérieur soit le plus discret possible. Il n’en offre pas moins tout le raffinement d’un hôtel de luxe. Bienvenu au Jnane Place, fierté de Sogatour, fililale CDG, à Fès.
Dès l’entrée, on se rend compte que c’est d’un vrai Jnane qu’il s’agit. D’abord par sa superficie (7 hectares). A voir l’étendue de cette espace, entouré d’un bois, propriété de l’hôtel, on ne croirait nullement qu’il y a crise en matière de terrains au Maroc. Ensuite par l’architecture, aussi traditionnelle rappelant le passé, et le présent, andalou de la ville. Une architecture qui pèche cependant par un manque de sobriété et par un orientalisme légèrement agressif. Enfin, par le nombre de chambres dont l’hôtel dispose : 193 chambres doubles, 34 duplex, 10 suites junior, 6 suites ambassadeur et 1 suite royale. Partout où vous passez, le faste est omniprésent. Une impression quelque peu atténuée dès que l’on pénètre dans une des chambres, certes aux normes d’un cinq étoiles, mais qui gagneraient à être re-stylisées. D’autant qu’avec la canicule qui s’abat régulièrement sur Fès, le touriste est souvent amené à admirer les murs et autre meubles. Un désagrément qu’on peut facilement pallier, indépendamment de là où on est situé, en regardant soit ces étendues d’arbres qui entourent le Jnane, soit en admirant la piscine, l’une des plus grandes qu’il vous serait jamais donné de voir au Maroc. Une piscine en plein-air, construite sur 900 m2.
Et ce n’est pas tout, pour ceux qui auraient le courage de s’aventurer à l’extérieur quand il fait 45 degrés à l’ombre, l’hôtel dispose d’un practice de golf sur place, et d’un parcours de 18 trous à 10 mn en voiture ainsi que de quatre courts de tennis en terre battue, avec éclairage pour jouer en nocturne.
Pour les plaisirs de la table, le Jnane Palace est pour ainsi dire maître en la matière. Spécialités marocaines comme européennes sont élaborées avec goût, servis avec rapidité et grande élégance. Aussi bien au «Les Miroirs », «L’herbier de l’Atlas» qu’au «Casa-Verdi», les trois restaurants que compte l’hôtel, la qualité du service est irréprochable. Quand le climat se fait clément, la terrasse du Casa-Verdi reste l’endroit idoine pour un dîner aux chandelles, ou entre amis. On notera à cet égard la qualité et la grande finesse du personnel, qui compte une majorité de filles, encadrées par des responsables fort sympathiques avec à leur tête un Farid Lahlou, aussi discret que très impliqué en matière de promotion de la destination Fès. On aura également vu, histoire de remonter le moral des troupes, un Samir Kheldouni Sahraoui, grand patron de Sogatour, qui n’hésite pas à saluer l’effort de chacun de ses hommes et femmes. Appréciable.
Pour des moments de détente, l’hôtel dispose de quatre pôles. Au sympathique piano-bar «Le Birdy» s’ajoutent le bar piscine, le salon de thé et la discothèque «Le Phoebus». Le Phoebus qui gagnerait à être animé davantage, le coin s’y prêtant merveilleusement.
Si on n’est pas forcément fêtard, l’hôtel offre des espaces de sport et de détente. La zone Fitness est équipée d’une salle de sport, sauna, massage, et d’une salle de relaxation. Autrement, et pas plus de 15 minutes en voiture, se trouve la station thermale de Moulay Yacoub dont la qualité des eaux ont fait la légende de la région.Réservé aux vacances, Jnane Palace peut également se muer en centre d’affaires.
L’hôtel dispose du plus important centre de congrès de la région. Cet ensemble spécifique, doté d’un accès indépendant, est entièrement équipé pour assurer la réussite de tous types d’événements : congrès, séminaires, banquets etc. La salle de conférences peut contenir jusqu’à 1400 participants en style théâtre et 800 convives en configuration banquet. Tout est donc réuni pour satisfaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *