Une feuille de route pour le port

La capacité du port de Casablanca devrait doubler d’ici trois années. Pour ce faire, une «feuille de route» a été signée, vendredi, entre les départements de l’Equipement et du Transport, du Commerce et de l’Industrie et de l’Agriculture et de la Pêche, d’une part, et l’administration des douanes et la CGEM, d’autre part. Depuis l’été dernier, la situation est devenue intenable. «On ne peut pas accepter de tuer l’économie marocaine parce que certains opérateurs font du port une aire de stockage», s’indigne My Hafid Elalamy, président de la CGEM. «Il y a usage abusif des aires de stockage du port», constate Karim Ghellab.
Pour remédier à la situation, le gouvernement décide de prendre le problème à bras le corps. Ainsi, il a été décidé de mettre en œuvre un programme d’actions immédiates visant à répondre à deux principaux objectifs. Il s’agit, en premier lieu, d’un développement plus rapide des infrastructures, superstructures et équipements pour répondre aux besoins du trafic additionnel. En second lieu, il est question de réduire le délai de séjour des conteneurs, qui est de 13 jours actuellement au port de Casablanca et qui devrait passer à 8 jours. Ce programme en question sera articulé autour de 4 principaux axes. -Il sera ainsi procédé au développement accéléré de nouvelles infrastructures et superstructures portuaires dans la zone de Casablanca et à la réorganisation du mode d’exploitation de l’espace portuaire.
Il s’agit également de simplifier et rationaliser les procédures de contrôle des différents intervenants dans la chaîne du transit portuaire et d’optimiser le circuit d’information entre les différentes parties prenantes. Cette «feuille de route» consignera les actions et les dispositions prises par chacune des entités opérationnelles et administratives à court terme afin de solutionner les difficultés au port de Casablanca et fixe l’échéance de leur mise en œuvre et leur réalisation.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *