Une semaine signée «CGI»

S’il est question de qualifier cette semaine, ce serait de dire qu’elle a été celle de la CGI. En effet, la semaine a connu les premiers échanges sur le titre en question à savoir que le titre a été réservé à la hausse durant la semaine, et ce, compte tenu de la demande excessive à l’achat. Ainsi, le marché de blocs a croulé sous les transactions sur le ticker CGI, vendredi, pour un volume de 972 millions de dirhams.
Durant la même journée, le marché central n’a pas, non plus, été épargné par la success-story de cette valeur, puisque la CGI a fini sa première semaine en se plaçant en tête de liste des plus fortes variations, en affichant une hausse de 9,99% à 1.531 dirhams.
Sur la partie prix, cette action a signé une ascension certaine en passant d’un prix d’introduction de 952 dirhams à 1531 dirhams vendredi 17 août, autrement dit, une montée en flèche de plus de 60% en l’espace d’une semaine. Par ailleurs, la problématique qui se pose pour les investisseurs est celle de savoir s’il faut choisir l’option «vendre» et encaisser d’honorables plus-values. Dans ce schéma, le gain est certain à voir la hausse du prix de la valeur.
Deuxième alternative. Ces particuliers, qui ont réussi à décrocher quelques actions au moment de l’introduction, sont aussi tentés par des horizons plus larges dans le cas où ils attendraient que l’action continue sur sa lancée. C’est un choix qui s’avère être assez difficile à faire, surtout lorsqu’on sait que certains investisseurs ont gardé un goût amer de certaines opérations à l’issue desquelles ils ont été déçus d’avoir vendu trop tôt leurs actions en croyant que le prix de ces valeurs ne se hisserait pas plus. De fait, cette expérience passée motive la peur des détenteurs d’actions de sortir de façon prématurée d’une opération de grande envergure et sur laquelle se fixent les attentes des spéculateurs. Ainsi, à partir d’un point de départ de 952 dirhams, l’action s’est échangée à un cours de 1.266 dirhams le 15 août dernier. Suite à une alternation saccadée de réservations à la hausse et de fins de réservations à la hausse, la CGI a bouclé sa première semaine sur un cours de 1531 dirhams le vendredi 17 août.
Par suite de calcul, les financiers ressortent un PER de 318 pour un rendement de 1.80% suite au détachement d’un dividende de 27.59 dirhams en juillet. Soulignons que, lors de la séance du vendredi 17 août, la valeur CGI a été classée « interdite » sur la place boursière. Un avis émanant de la Bourse de Casablanca signalait que tous les ordres étaient « interdits sur la valeur CGI », et ce, jusqu’à la fin de la séance. De même, l’avis en question rappelait que la valeur était, au moment de sa publication, réservée à la hausse une nouvelle fois suite au forçage de cotation durant la même journée. En conséquence, aucune transaction ne pouvait avoir lieu sur le marché central.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *