Villages itinérants de l’Office national du conseil agricole: Succès avéré !

Villages itinérants de l’Office national du conseil agricole: Succès avéré !

Afin de faciliter l’accès à l’information et à la connaissance les services de l’ONCA recourent aux différents canaux et supports afin de diversifier les moyens de communication et de conseil pour toucher ainsi un plus grand nombre d’agricultrices et agriculteurs.

La stratégie du conseil agricole, dans la vision du Plan Maroc Vert, a prévu la mise en œuvre de nouveaux modes de diffusion de l’information novateurs et diversifiés, afin de faciliter le rapprochement et l’accès à la connaissance.

Dans ce sens, le village itinérant du conseil agricole est l’un des projets, initié par le ministère de l’agriculture, et exécuté par l’Office national du conseil agricole (ONCA), est un concept qui a connu un grand succès et que l’ONCA n’hésite pas à réitérer.

L’ONCA, mentor des agriculteurs

«Pour faire réussir la politique gouvernementale et valoriser la stratégie du Plan Maroc Vert, le ministère de l’agriculture a préconisé la création de l’ONCA, en tant qu’établissement public national en charge de piloter, coordonner et suivre la mise en œuvre de la stratégie du conseil agricole à l’échelle nationale», a déclaré Fatiha Berrima, directrice de l’ONCA. L’office se constitue en conseiller de l’agriculteur, qui offre l’occasion de prendre connaissance de plusieurs produits et prestations liés au conseil agricole. Afin de faciliter l’accès à l’information et à la connaissance, les services de l’ONCA recourent aux différents canaux et supports afin de diversifier les moyens de communication et de conseil pour toucher ainsi un plus grand nombre d’agricultrices et agriculteurs.
Les caravanes

agricoles comme outils de recommandation

Constituées en villages mobiles, les caravanes agricoles représentent des instruments de vulgarisation et de sensibilisation auprès des agriculteurs des zones traversées, aux niveaux régional et local, afin de partager avec eux l’expérience et le savoir-faire des différents partenaires impliqués dans le secteur agricole. Elles se proposent comme une plate-forme de message de sensibilisation à caractère technique et managérial dans un but de développement durable de l’agriculture. Ces villages itinérants de conseils agricoles présentent leurs activités et programmes à différents publics cibles. Aux agriculteurs, comme aux partenaires institutionnels, ils permettent surtout d’offrir à ces acteurs du champ agricole marocain un espace d’échange et de rencontre, en termes de partage d’expériences entre les deux parties, et de promotions et d’offres de produits et services agricoles pour les agriculteurs. Six villages itinérants ont été organisés par l’ONCA, dont le sixième a fait escale, jeudi dernier, à Oulad Ali, dans la région de Beni Mellal-Khénifra.

Les conseillers agricoles, guides de terrain

En étroite collaboration avec l’agriculteur, les 600 conseillers agricoles de l’ONCA cherchent à répondre de façon adaptée aux besoins des agriculteurs et leurs organisations.
Leurs missions, c’est le terrain. Ils rencontrent les agriculteurs à intervalles réguliers, avec le souci de bâtir en premier lieu une relation de confiance. Après, les différents conseillers opèrent en contact régulier avec les agriculteurs. Ils informent et forment ces derniers, en organisant des visites de contact, des journées, des sessions de formation portant sur diverses thématiques relatives aux problématiques rencontrées par les agricultrices et agriculteurs. Ces actions de proximité permettent aux agriculteurs de bénéficier de divers présentations didactiques assurées par des experts lors de chaque étape, afin de rendre accessible le partage des techniques performantes. Le développement des compétences des conseillers agricoles constitue un axe majeur pour l’ONCA, qui se traduit par l’exécution d’un plan de formation continue pluriannuel répondant aux besoins et aux évolutions en matière de techniques agricoles.
Enfin, et en parallèle, l’ONCA renforce son mécanisme de travail de consulting, par plusieurs conventions de coopération avec des organisations nationales et organismes internationaux, afin de développer les capacités et les compétences des ressources humaines et promouvoir l’utilisation des nouveaux canaux de diffusion de l’information pour un meilleur conseil agricole.

Mounir Bassy
Journaliste stagiaire

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *