Vivendi officialise ses options sur IAM

Vivendi officialise ses options sur IAM

La rumeur sur l’acquisition par Vivendi de 51% du capital de Maroc Telecom, contre 35% détenus actuellement, n’en est plus une. A l’issue de sa réunion, tenue mardi 3 septembre, le conseil d’administration du groupe a approuvé plusieurs projets concernant son pôle télécoms. Parmi eux, il a été décidé de monter au capital de Maroc Telecom afin de détenir 51% des parts. Même si aucun chiffre sur le coût de cette acquisition n’a été rendu public, le quotidien économique français «Les Echos» a estimé que le montant de cette opération serait de l’ordre de 690 millions d’euros, nuançant tout de même cette appréciation, qui pourrait être revue à la baisse compte tenu de la dépréciation des valorisation télécoms. Fruit d’un « gentlemen agreement », conclu au moment même de la privatisation d’IAM et la prise de 35% de son capital par le groupe français, le rachat de ces 16% supplémentaires assurerait le plein contrôle de l’opérateur historique marocain par Vivendi. Cette opération constitue une promesse qui avait été faite sous l’ancienne direction de VU au Maroc. Le Maroc qui avait décidé en juin dernier de reporter à 2004 cette cession. La volonté de Vivendi de recentrer, en 2004, ses activités sur les télécoms est des plus évidentes. En témoigne également la décision du groupe de proposer au conseil de surveillance d’Elektrim Telecom, dont VU est actionnaire à hauteur de 49%, d’accepter l’offre de rachat de Deutsche Telekom (DT) proposée sur l’opérateur télécoms polonais PTC. Dernièrement, DT a fait une offre de 1 milliard d’euros pour racheter les 51% du capital de l’opérateur de téléphonie mobile polonais PTC détenus par VU et Elektrim, tout en précisant que son offre tient jusqu’au 5 septembre et ne sera pas relevée. Autre élément allant dans ce sens, et après plusieurs mois de discussions, Jean René Fourtou est parvenu à signer un accord portant sur l’adossement de Vivendi Universal Entertainment à NBC, filiale à 100% du conglomérat américain General Electric. Un accord de principe a en effet été signé mardi dernier, ouvrant la voie à des négociations exclusives qui devraient aboutir à un accord définitif d’ici la fin du mois. Il est convenu entre les deux parties que les actionnaires de VUE, Vivendi Universal principalement recevront à la finalisation de la transaction une somme de 3,8Mds de dollars en numéraire et inclura une reprise de dette à hauteur de 1,6Md$. Vivendi Universal héritera pour sa part d’une participation de 20% dans l’ensemble constitué par le mariage entre VUE et NBC, lequel se hissera parmi les poids lourds du secteur avec un chiffre d’affaires combine pro forma de 13Mds de dollars pour un Ebitda de l’ordre de 3Mds de dollars. Vivendi Universal s’est engagé à conserver sa participation dans cette entité (qui pourrait être baptisée NBC Universal) jusqu’en 2006, date à laquelle il pourrait céder ses titres à l’occasion d’une introduction en bourse ou d’un accord dont les termes n’ont pas été révélés. Recentré autour des telecoms (Cegetel/SFR/Maroc Telecom), de l’audiovisuel (Canal+/CanalSat) et de la musique (Universal Music), le nouveau Vivendi Universal pourra faire valoir un endettement ramené à 5Milliards d’euros d’ici la fin 2004. A rappeler que Vivendi Universal a subi au total quelque 35 milliards d’euros de pertes nettes en 2001 et 2002.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *