World Investment Conference North Africa pour la première fois au Royaume

World Investment Conference North Africa pour la première fois au Royaume

Pas plus de deux jours, le gouverneur de la BAM avait insisté sur le fait qu’en ces temps de crise, le Maroc se doit de cultiver son avantage notamment dans ce qu’on appelle les métiers mondiaux, à savoir l’automobile, l’aéronautique et les énergies renouvelables. Ces secteurs-là, seraient en vedette lors de la 1ère édition de la World Investment Conference North Africa (WIC), qui se tiendra du 20 au 22 mars prochain à Marrakech.
Organisé en collaboration avec l’Agence Marocaine de développement des investissements (AMDI), cet évènement de grande ampleur aura lieu pour la première fois hors au continent européen. Pour Jean-Bernard Guerrée, président-directeur général du WIC North Africa, «ce choix n’émane aucunement d’un hasard. Il a été motivé par les stabilités économique et politique du Royaume qui, pour nous, est une porte vers le continent africain. La demande dans le marché africain est énorme et nous devons capitaliser sur cela».
En effet, le Maroc serait, pour les organisateurs de cet évènement, l’une des destinations les plus attractives en Afrique et veulent en faire une plateforme d’affaires régional. «Les 55 accords de libre échange que notre pays a conclu se traduisent en plus d’un milliards de consommateurs. De par notre position géographique stratégique, nous pouvons devenir un pays de prédilection pour les investisseurs», précise, non sans fierté, Adil Chikhi, directeur du développement de l’AMDI.
L’objectif des World Investment Conferences étant de promouvoir et faciliter les investissements directs étrangers dans les régions et les pays offrant les meilleures opportunités, pas moins de 350 chefs d’entreprise, investisseurs nationaux et internationaux, personnalités issues du monde économique et politique y prendront part cette année à Marrakech. A ce titre, Jean-Bernard Guerrée précise que des rencontres sont en vue avec les grands décideurs économiques et politiques de la zone du Maghreb. «Notre seul baromètre de succès serait le nombre d’investisseurs qu’on sera capable de convaincre et d’attirer vers la zone MENA», note la même source.
Le programme du WIC North Africa 2013 traitera des thématiques qui sont au premier rang des préoccupations des investisseurs, des gouvernements et des communautés d’affaires d’Afrique du Nord pour les 3 ans à venir, notamment la croissance, les contraintes ainsi que les opportunités et les plans d’actions et comportera des rencontres de networking et des ateliers interactifs. Parmi les experts ayant confirmé leur présence figurent, entre autre, Said Ibrahimi, directeur général du Moroccan Financial Board, Fathia Bennis, PDG de Maroclear et l’ex-ministre de l’énergie, Amina Benkhadra.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *