Éditorial

Éditorial

Près de 285 milliards DH ! C’est l’encours des crédits accordés actuellement par les banques et les sociétés de financement aux ménages. Si l’on admet que le Maroc compte environ 6 millions de ménages, cela veut dire que chaque ménage est endetté à hauteur de 47.500 DH. Ce chiffre peut paraître dérisoire pour certains. Mais il faut, en réalité, le mettre en perspective. D’abord en le rapportant au niveau des revenus. Le salaire moyen dans l’administration avoisine les 8.000 DH. Dans le secteur privé, et à en croire les chiffres de la CNSS, le salaire moyen est de 3.000 à 3.500 DH. En d’autres termes, et comme il s’agit d’un encours, le ménage marocain vit donc constamment avec un endettement qui avoisine 6 fois le salaire pour un fonctionnaire, et 16 fois le salaire pour un employé du secteur privé. C’est de cela qu’il faut avoir peur car des ménages surendettés représentent une source de danger pour l’économie et la paix sociale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *