Éditorial

L’enjeu essentiel de la régionalisation est de créer des zones économiques fortes et autonomes. Autrement dit, douze régions devront valoriser les richesses du Royaume tout en préservant l’équilibre national. Le processus repose, par ailleurs, sur les réformes enclenchées… Elles sont essentielles pour la réussite d’un tel processus qui devra trouver ses racines dans la continuité des actions centrales avec celles des régions. L’exercice n’est pas simple et il repose en large partie sur la composante humaine. Et la concentration des opportunités d’emplois sur l’axe Casa-Rabat le démontre largement… En clair, la réussite de la régionalisation dépend du capital humain et de la capacité des responsables des régions de le séduire pour le retenir. L’autonomie régionale devra en effet passer par la délégation des responsabilités et donc par le recrutement de nouvelles compétences sur place. Ce n’est qu’ainsi que le dossier pourra avancer. Ses responsables devront en tenir compte. Car il en va de l’harmonie de tout
un pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *