Éditorial

Éditorial

La jeunesse du Maroc est une ressource capitale pour son développement. Le pays peut mener toutes les réformes du monde, mettre les moyens et les fonds qu’il faut, ce ne sera jamais suffisant pour aspirer au rang d’un pays développé si nos jeunes ne se mobilisent pas, s’ils ne se sentent pas impliqués dans le process de changement. Et pour qu’ils s’impliquent, nos jeunes doivent s’approprier le projet de société. Mais pour cela, les générations plus âgées doivent impérativement faire confiance aux jeunes. Certes, l’école et l’université n’ont pas produit que du bon. Certes, de jeunes diplômés revendiquent quotidiennement le droit d’être fonctionnaires et refusent de prendre l’initiative pour se prendre en main. Heureusement, ils ne sont pas tous dans cette logique. L’histoire, relayée par nos confrères arabophones, du jeune homme âgé de 22 ans, habitant dans un petit douar à Berrechid, qui a fabriqué un véritable avion avec des matériaux de base, est la preuve que nos jeunes ont du génie. Imaginez ce jeune homme vivant dans un pays comme les Etats-Unis ou le Canada. Imaginons un peu ce dont il serait capable s’il disposait de moyens plus sophistiqués. Imaginons ce
que pourrait faire ce jeune si on l’aidait à transmettre son expérience à d’autres de son âge. Imaginons, enfin, ce que pourrait devenir le Maroc s’il exploitait
ce genre de génie…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *