Les laissés- pour-compte

Les laissés- pour-compte

La famille marocaine est en train de vivre indéniablement de profonds bouleversements sur le plan social. Les habitudes selon lesquelles les parents étaient pris en charge à un certain âge par leurs enfants ou petits-enfants commencent à changer. Certaines familles devenues trop individualistes voient en les personnes âgées un lourd fardeau ou des charges supplémentaires. Ces personnes âgées sont de plus en plus livrées à elles-mêmes. Même l’Etat ne semble pas prendre la question très au sérieux. Il est vrai que la durée de vie a augmenté, mais combien de retraités bénéficient réellement d’une pension de retraite et d’une couverture médicale ? Les infrastructures ne sont pas du tout adaptées pour cette catégorie et les établissements d’accueil sont plutôt rares ou dans un état délabré. Les chiffres en disent long sur la situation du troisième âge au Maroc. En 2013, à peine 30% de la population, au meilleur des cas, bénéficient d’une couverture sociale. Cela veut dire que la quasi-totalité des personnes âgées aujourd’hui n’en ont pas du tout. Autre chiffre honteux cette fois-ci, le Maroc tout entier ne compte aujourd’hui que 10 médecins gériatres (la gériatrie est la médecine des personnes âgées).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *