Petit bonjour

Meriem Benjelloun a écopé, finalement, de 25 jours de prison. Une peine qui couvre, judicieusement, sa détention préventive.  Nous sommes rassurés. Et pour elle, et pour la justice marocaine. On a beaucoup craint pour cette  fille qui a déjà eu par le passé des démêlés avec la justice  et qui avait, judicieusement, obtenu, à l’époque, une grâce absolutoire. Maintenant, tout est rentré dans l’ordre. Les deux lascars jugés avec elle ont eu, judicieusement, des peines exemplaires. Quatre ans de prison chacun, et des pénalités sérieuses allant, pour l’un, jusqu’à 18 millions de dirhams. Lors de ce procès exemplaire qui a vu le parquet plaider, judicieusement, mieux que la défense, la cause de Meriem Benjelloun, un dossier embarrassant est, enfin, clos. Deux trafiquants de cocaïne hors d’état de nuire. La fille de Si Abdelmajid va aller se faire soigner en attendant la prochaine récidive. La DGSN — à un moment très chahutée par cette affaire —  peut, enfin, retrouver le cours normal d’une vie paisible au service de citoyens rassurés. Et Mme Claude peut aller, judicieusement, se rhabiller.  Heureusement que Meriem Benjelloun n’est pas journaliste. On aurait craint pour elle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *