Petit bonjour

Négocier. Sans excès, il est possible, aujourd’hui, de considérer que la thèse séparatiste défendue par le Polisario dans l’affaire du Sahara est en train de s’effondrer. Un effondrement historique et définitif. Rarement, la convergence internationale en faveur de la solution de l’autonomie n’a été aussi forte. La littérature militante, elle-même du Polisario, suppure, désormais, d’un défaitisme sans précédent. Le projet marocain d’autonomie, base de résolution du conflit,  accueilli en son temps comme étant sérieux et crédible par la communauté internationale : USA, France, Espagne, etc. est en  phase de passer à une étape plus avancée, plus opérationnelle. Il constitue, désormais, un passage obligé pour toute recherche de solution. Le Polisario ne s’y trompe plus. Ni la désinformation sur le fait que la nomination d’un nouveau représentant — Christopher Ross — lui serait plus favorable, ni l’accord faussement enthousiaste sur la reprise des négociations directes, ni le bavardage habituel dans l’enceinte confinée de la IVème commission ne font impression. Une position aussi forte et significative de l’UE sur la question montre le chemin parcouru : «L’Union européenne estime qu’un retour à la situation précédant l’adoption de la résolution 1754 du 30 avril 2007 constituerait un revers majeur pour la perspective d’un règlement de ce conflit et ferait perdurer une situation inacceptable pour les populations, notamment dans les camps de réfugiés.» Le temps n’est plus aux tergiversations. Le devoir, aujourd’hui, du Polisario — loin des gémissements épistolaires de Mohamed Abdelaziz, une voie politique sans issue —  est de s’engager sérieusement, et avec crédibilité, dans de vraies négociations d’autonomie susceptibles de hâter le retour des Sahraouis séquestrés dans leur pays et de hâter, par là même, la sauvegarde et la restauration de leurs droits et de leurs intérêts.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *