25 ans de prison pour avoir tué sa voisine

25 ans de prison pour avoir tué sa voisine

Sa sœur n’hésite pas à témoigner contre lui. Elle confirme qu’il a poignardé mortellement sa voisine qui a refusé de lui céder. Le mis en cause, âgé de trente-deux ans, célibataire et sans profession, proteste énergiquement, l’accusant de vouloir se débarrasser de lui.

Nous sommes à la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca. Le mis en cause qui a déjà purgé trois peines d’emprisonnement dont deux pour vol qualifié et une pour tentative de viol se tient dans le box des accusés. Il n’arrête pas de clamer son innocence, niant avoir tenté de violer sa voisine. Il prétend à la Cour que la défunte l’a provoquée en le menaçant de le mouiller dans une affaire de tentative de viol s’il continuait à harceler sa fille. Il a précisé à la Cour qu’il aimait la fille de sa voisine, une jeune de vingt-trois ans, qu’il rêvait d’épouser.
«C’est vrai que j’ai brandi un couteau mais c’était juste pour l’intimider. Je n’avais pas l’intention de la blesser encore moins la tuer», explique-t-il au président de la Cour qui l’entendait attentivement.

Malheureusement pour lui, ses voisins ainsi que sa sœur ont une autre version des faits. Ils affirment au président de la Cour, lors de la présentation de leurs témoignages, que le mis en cause était dans sous l’effet de la drogue quand il est rentré chez la défunte, âgée de quarante-deux ans, divorcée et mère de trois enfants qui se trouvaient chez leur tante maternelle. Armé d’un couteau, il lui a demandé de coucher avec lui.
«C’est elle qui m’a demandé de partager avec elle le même lit. Mais j’ai refusé parce que c’est sa fille que j’aimais», réplique le mis en cause qui semblait très énervé quand il a entendu ces témoignages, notamment celui de sa sœur.
Les témoins précisent que ce repris de justice a tenté de l’obliger à lui céder. Mais il lui a donné deux coups de couteau quand elle a commencé à demander du secours. Les voisins sont intervenus, mais il était déjà trop tard. Car, la victime qui gisait dans une mare de sang a perdu connaissance pour passer ensuite de vie à trépas. Le mis en cause a pris la poudre d’escampette. Mais deux jours plus tard, il a été arrêté à El Jadida.
Verdict : 25 ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *